AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Dans la période de Mars 2016 à fin Mai 2016 !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yohana Dwight
Fleur Serdaigle
avatar
Fleur Serdaigle

Afficher infos

Messages : 319
Date d'inscription : 10/09/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: 5ème année, Serdaigle
Argent Argent: 6 365 gallions
Points Points: 1349

MessageSujet: Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]   Dim 26 Avr 2015 - 0:41
Si j'avais su ce matin là que cette journée serait aussi affreuse, je ne serais pas sortie de mon lit.
Déjà, j'avais été réveillé par l'horrible chant d'une des élèves venant de la chambre d'à côté. Autant dire que je n'étais pas de très bonne humeur en sortant de mon lit, surtout en subissant le froid matinal courant au château. A cette époque de l’année, si j’avais eu le choix, j’aurais hiberné tout l’hiver tant sortir du lit était pour moi une épreuve.
Je m'étais dit qu'une bonne douche me permettrais de me réchauffer et de me faire oublier l'incident. Ce n'était pas dans mes habitudes, préférant prendre ma douche le soir, pour éviter d'avoir à me mettre nue au réveil pour subir directement le froid. Mais je n’avais pas les idées en place et je ne voulais pas descendre ainsi.
Cette entorse à mes habitudes aurait pu très bien se passer si cette satané douche n'avait pas cessé de produire de l'eau chaude alors que j'avais encore les cheveux pleins de shampoing.
Rien de mieux qu'une bonne douche froide pour vous mettre de bon poil, mon oeil ouais. Je commençais à me demander si ce n'était pas le signe précurseur d'une sale journée, mais trop naïve, je continuais à me préparer pour une journée à traîner à droite ou gauche, à lire ou étudier pour un cours ou pour satisfaire ma curiosité, comme n'importe quel samedi de l'année.
Quand je descendis dans la salle commune pour aller déjeuner, je me pris un pied de chaise dans l'orteil et en voulant me rattraper, je tombai de tout mon long bruyamment, ce qui fit retourner les regards des Serdaigle présents sur moi. Cela fit sourire quelques uns de mes camarades, tellement habitués à me voir dans ce genre de situation, qu'ils n'y faisaient pratiquement plus gaffe. Pour ma part, je ne riais pas. Pas que cela m’avais vexé qu’ils se moquent de moi à mes dépends, j’avais pris l’habitude de toujours rire de ma maladresse, sinon je ne sortirais plus de mon dortoir.
Je fis très attention pour le trajet jusqu'à la grande salle et mon petit déjeuner se passa sans encombre.
Je n'avais pas grand chose à faire. A l'origine, j'avais prévu de passer une bonne partie de la matinée à dormir, pour ensuite traîner dans un coin tranquille du château, la salle sur demande par exemple. Mais vu que mon sommeil avait été mis à mal, cela ne me donnait plus envie de rien. J'avais essayé d'aller faire un tour à la bibliothèque, mais la bibliothécaire avait une dent contre moi, à cause d'un malheureux accident deux semaines plus tôt, où j’avais fait tomber une quantité de livres sur elle. Autant dire que les regards qu'elle me lança me décidèrent rapidement de ficher le camp.
J'étais à présent dans l’un des nombreux couloirs de l'école, à errer telle une âme en peine quand j’aperçus à un croisement un groupe de Serpentard, tous au moins en cinquième année.
J'étais rarement embêtée par les autres élèves, mais je préférai faire comme si je ne les avais pas vu et continuer ma route sans chercher les histoires. J'étais passée devant trois d'entre eux quand celui qui semblait être le chef de cette petite bande se mit sur mon chemin.
Définitivement, cette journée était vraiment pourrie. Il me toisa du regard et un sourire mauvais apparu sur ses lèvres.

- Tiens mais c'est la petite japonaise de nos amis les grosses têtes. Qu'est ce que tu fais à te balader seule par ici ? Tu t'es perdue ?

Je ne fis qu'un signe de dénégation de la tête pour lui répondre, sachant pertinemment que je ne pouvais laisser ma bouche parler à tord et à travers si je voulais m'en sortir sans dommages.

- Hey on dirait qu'elle a perdu sa langue, se moqua le chef.

- Pourtant on m'a dit que c'était une sacré pipelette, commenta l'un des quatre autres. Et il parait que sa mère utilise une magie bizarre.

Je vis une étincelle de haine luire dans le regard du Serpentard et je commençais à blêmir. Ils savaient que ma mère n'était pas une sorcière dans le sens qu'ils l'entendaient et il ne fallait pas être à Serdaigle pour se rendre compte que cela ne leurs plaisait pas. Je n'avais à présent plus beaucoup de chance d’espérer m'en tirer indemne, même en me battant. J’avais beau faire partie du groupe assez restreint des très bons élèves de ma promo, toute matière confondue,  je n’avais pas une chance face à toute la bande. Si encore ils n’avaient été que deux, j’aurai pu m’en tirer sans trop de mal et réussir à fuir.
J'approchais discrètement la main de ma baguette que je portais dans l'étui prévu sur ma ceinture, quand le premier reprit :

- J'ai entendu parler de ça. Ta sale moldue de mère fait croire qu'elle a des pouvoirs magiques, mais on l'a jamais vu faire le moindre sort. Son comportement est abjecte et comme je t'ai sous la main, c'est toi qui va subir la correction.

- Et tu as besoin d'avoir tes quatre copains pour t'occuper d'une gamine faisant la moitié de ta taille. Quel courage, lançais-je sans réfléchir.

De toute façon, je savais à présent que je ne pourrai échapper au lynchage dans les règles de l'art, alors pourquoi continuer à me taire ? Je n'étais pas à Gryffondor, mais je n'étais absolument pas du genre à me laisser faire. C'était la première fois que j'avais ce genre de problèmes à Poudlard, mais il m'étais arrivée de me battre dans mon école moldue anglaise. Ils ne s’en tireraient pas sans quelques blessures eux aussi.

- C'est qu'elle a du répondant cette petite, se moqua un des trois qui étaient resté silencieux jusque là.

Avec un regard mauvais, il m'attrapa par la gorge et me souleva de terre comme si je n'étais qu'un jouet. J'essayais de me débattre, j'étouffais lentement, mais je n'arrivai pas à me défaire de son étreinte. Impossible d'utiliser ma baguette dans cette situation, et je pensais à ma magie spontanée qui m'avait protégée de la chute pendant l'été.
Il fallait que je me concentre, mais ce fut plus facile à dire qu'à faire. Des petits points noirs dansaient devant mes yeux quand je sentis la magie traverser mon corps. Je reconnus tout de suite la sensation qui m’avait traversé pendant l’été lors de ma chute dans les escaliers.
J’étais en train de faire de la magie spontanée ! Je fis de mon mieux pour retrouver mon calme et je voulais donner plus de puissance à l’effet. Sans savoir ce que je faisais, je sentis ma puissance magique décroître à une vitesse affolante.
Mais cela porta ses fruits et le garçon qui tentait de m'étouffer retira brusquement sa main de mon cou en poussant un cri de douleur.

- La garce, elle m’a brûlé ! S’exclama-t-il en regardant sa main blessée.

- Comment elle a fait ? Un informulé ?

- Sûrement un réflexe de survie, rétorqua le chef en m’observant essayer de reprendre mon souffle. Mais je pense qu’elle ne recommencera pas.

Il n’avait pas vraiment tord. L’effort magique que je venais de faire m’avait autant vidé que si j’avais passé toute ma journée à m'entraîner avec ma baguette. Cela n’était guère étonnant en soit. Utiliser une baguette facilitait la pratique de la magie tout comme les informulés, étaient bien plus complexes, et peu de sorciers adultes étaient capable d’en faire usage. Alors faire de la magie sans baguette et sans un mot aspirait une quantité incroyable de ma puissance.
J’eus un petit sourire amer en pensant à Lizzie-senpai qui dirait que j’avais été imprudente de tenter ça, tout en ayant un sourire fier sur les lèvres. Elle trouverait aussi ça un bon moyen de mettre le point sur une faiblesse à combler.
Mais j’étais à présent dans de beaux draps. Ma tentative m’avais trop coûté et je n’avais à présent plus aucun moyen de m’en tirer.


~ Le bouddha ne pardonne que trois crimes ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araekin V. Michaelis
Blaireau dans l'âme
avatar
Blaireau dans l'âme

Afficher infos

Messages : 326
Date d'inscription : 11/08/2014

Dossier
Statut Statut: Dirigeant de la firme Michaelis, apprenti fabricants de baguettes
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 3 148

MessageSujet: Re: Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]   Mer 29 Avr 2015 - 17:35
La matinée avait bien démarré, réveil de bon pied, une douche bien comme il faut dans la plus confortable des salles communes du château et ça j'en étais sur pour avoir été dans chacune d'elle, certes je n'en avais pas le droit, mais personne ne m'avait vue, c'était impossible avec mes talents même, enfin j'arrête de m'offrir des fleurs !

J'allais donc en direction de la grande salle prendre mon petit déjeuner après être sortie d'une bonne douche et d'une longue séance coiffure, le point faible d'une chevelure longue ! Enfin, je profitais donc du petit déjeuner en compagnie de mes camarades Poufsouffles ! Pendant ce dernier je pus même entre apercevoir Yohana qui s'écrasa au sol pour une raison inconnue, je ne pus réprimer un petit sourire même si dans le fond, outre le fait de trouver ça drôle je ne pouvais m'empêcher de penser « la pauvre elle n'a vraiment pas de chance ».

Ensuite une fois que j'eus finis mon petit déjeuner je me levais pour sortir et m'entrainer à mes sortilèges dehors, j'avais le temps et donc je préférais aller dehors que dans la salle sur demande que je me réservais surtout lorsque j'usais de mon retourneur de temps pour être à l'abris des regards. Où aller par contre dehors ? Surement dans un endroit calme, avec pas trop de monde, peut-être le bord du lac, oui pourquoi pas tiens !

Je sortais donc de la salle commune en souriant, me dirigeant vers le lac tout en prenant mon temps, flânant légèrement, regardant à droite, à gauche sans autre but que de regarder le temps que j'arrive au lac, mais je fus arrêter au détour d'un couloir en attendant quelques mots.


-… t'occuper d'une gamine faisant la moitié de ta taille. Quel courage,

Cette voix … c'était Yohana tiens ! Mais de quoi parle-t-elle ? Elle a un soucis ?!
Je la cherchais donc du regard avant de la voir finalement apparement au prise d'un petit groupe de serpentard. Je restais debout à regarder ce qui aller se passer un peu pensif.


- C'est qu'elle a du répondant cette petite.

Sur ces mots le serpentard l'attrapa à la gorge, s'en était trop pour moi et me mit à courir dans sa direction m'arrêtant un instant quand le serpentard la relâcha.

- La garce, elle m’a brûlé !

- Comment elle a fait ? Un informulé ?

- Sûrement un réflexe de survie. Mais je pense qu’elle ne recommencera pas.

Un informulé et sans baguette, ma petite Yoh' je suis plus que fier de toi ! C'était sûrement une forme de magie mineure d'auto-défense et tu ne savais sûrement pas ce que cela allait faire, mais réussir à « forcer » son usage, c'était déjà bien ! Maintenant qu'il t'avait relâcher maintenant, c'était bel et bien à moi d'intervenir et ils allaient comprendre que l'on ne s'attaque pas à ceux qui me son cher !

Je courais de nouveau vers eux, m'attendant arriver ils se retournèrent, sortant ma baguette je lançais un « expelliarmus », la puissance lors de la lancé du sort créa un flash lumineux bleuté assez important repoussant à plusieurs mettre de Yoh' le groupe de serpentard, arrivant au niveau de Yoh' je me mettais devant elle, face au groupe de serpentard.
Le fait qu'ils aient osé s'en prendre à elle était impardonnable et au vue de leur âge c'était encore pire même, cela se voyait au travers de certaines mèches de mes cheveux qui avaient noircie sous l'influence de la colère, ma couleur blanche violacé elle avait viré à un bleu ciel assez clair quand à elle !
Néanmoins, je ne souhaitais pas me battre ni leur faire plus de mal, le vol qu'ils venaient de faire dans le couloir devait déjà bien leur avoir montrer que je n'allais pas me laisser faire, mais afin d'être sur qu'ils partent je les regardais droits dans les yeux, toujours la baguette à la main.
Je levais ma main gauche la plaçant au niveau de mon torse, transformant cette dernière, mon avant-bras même dans sa totalité en une griffe de loup-garou des plumes poussèrent aussi sur mes avant-bras ayant la couleur de mes cheveux, mes canines s'allongèrent quelques peu aussi. Je réprimais ma colère pour éviter une transformation trop drastiques, en effet si une part de cette dernière était dû à mon bon vouloir et mes talents de métamorphomage une partie venait de mon sang vélane, les vélane lorsque prise de rage adopte une apparence aviaire rappelant les harpies avec notamment des serres, des plumes, une tête aviaire avec un bec et des ailes, mais je n'avais pas non plus envie de faire trop dans le monstre, je ne voulait pas effrayer Yoh' après tout !

-Maintenant, je vous prierais de déguerpir immédiatement serpentard, je ne vous laisserais pas lui l'attaquer de nouveau, alors disparaissez immédiatement !

Je ponctuais la fin de ma phrase en faisant apparaître une flamme dans la paume de ma main. Il suffit de cela pour que les serpentards s'enfuient en détalant dans les couloirs, je pense que je leur ais fait assez peur, j'espère qu'ils n'essaieront pas se s'en reprendre de nouveau à Yoh' !

Respirant un grand coup pour reprendre mon calme, je fit disparaître toutes les modification ayant eut lieu sur ma personne tout en rangeant ma baguette dans son étui. Me retournant cette fois-ci vers Yoh', je ne pris même pas le temps de voir sa tête pour savoir si je l'avais elle aussi effrayer, elle ne connaissait pas mes différentes couleurs de cheveux, mais moi si et au vue de mes pointes vertes j'étais sur d'être inquiet pour elle ! Comme je le disait donc, je ne pris même pas le temps de regarder son expression m'intéressant surtout à regarder son coup voir si elle n'avait rien, posant mes deux mains sur ses épaules je la regardais fixement toujours un peu inquiet, cela se voyait dans mes pointes qui avaient décoloré car j'étais un peu moins inquiet.


-Yoh ça va ? Tu n'as mal nul part, que-t-ont ils fait ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohana Dwight
Fleur Serdaigle
avatar
Fleur Serdaigle

Afficher infos

Messages : 319
Date d'inscription : 10/09/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: 5ème année, Serdaigle
Argent Argent: 6 365 gallions
Points Points: 1349

MessageSujet: Re: Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]   Jeu 14 Mai 2015 - 14:01
J'étais prête à recevoir la correction du siècle quand soudainement j'aperçus entre mes larmes, je ne suis pas une pleurnicharde, mais j'avais des circonstances atténuantes,  un éclair et entendis une voix lancer :

- Experlliarmus !

Je ne savais pas qui était venu à mon secours, mais au vu du vol plané que firent mes bourreaux, il ou elle devait être plutôt puissant. J'avais du mal à retrouver mes esprits quand mon sauveur passa devant moi pour se mettre entre les Serpentard et moi. J'eu un peu de mal, surement parce qu'il ne dégageait pas la douceur et la sérénité habituelles, mais je reconnus Ara.
Soulagée, je me détendis instantanément. Je n'avais plus rien à craindre.
Pourtant il semblait un peu différent de son apparence normale. Peut être que son don de métamorphose était à l'oeuvre.Je n'avais pas souvenir de métamorphe capable de se transformer en animal, pourtant j'étais sure de voir des plumes sur son bras gauche.

- Maintenant, je vous prierais de déguerpir immédiatement Serpentard, je ne vous laisserais pas l'attaquer de nouveau, alors disparaissez immédiatement !

Une flamme apparu dans la paume de sa main et cela suffit à les faire fuir. Décidément, si l'un d'eux ne m'avais pas pris par la gorge, j'aurai pu m'en tirer à bon compte avec des lâches pareil. Je n'étais pas si mauvaise que ça, et leur réaction face à mon ami Poufsouffle me prouvais qu'eux n'étaient surement pas très doués.
J'entendis Ara pousser un long soupir et les plumes disparurent. Il se tourna vers moi et je constatai que ses cheveux n'avaient pas la couleur que je connaissais. Il devait être sous le coup d'émotions assez fortes pour ne pas réussir à reprendre sa forme habituelle.
Il se pencha vers moi et posa ses mains sur mes épaules et me regarda fixement comme s'il essayait de deviner ce qu'il se passait dans ma tête. J'étais encore sous le choc car sinon je lui aurait dit, en riant, qu'essayer de comprendre ce qu'il se passe dans ma tête est une peine perdue.

-Yoh ça va ? Tu n'as mal nul part, que-t-ont ils fait ?

Je me forçai pour lui faire un sourire. Il avait vraiment l'air inquiet et cela me toucha.

- Salut Ara, t'en fais pas, ils n'ont pas eu le temps de me faire grand chose. Y en a bien un qui a essayé de m'étrangler, mais j'ai su le faire lâcher.

Je posai ma main sur mon cou, pour le masser un peu. Je devinais sans mal les marques de la main de ce sale type, qui m'aurait surement tué si je n'avais pas réussi à le faire lâcher. J'avais eu beaucoup de chance de m'en sortir aussi bien. Déjà réussir a maîtriser, plus ou moins, ma magie spontanée m'avais sauvé, et l'arrivée d'Ara m'avais évité de passer un long séjour à l'infirmerie.

- Merci d'être intervenu, sans toi j'aurais vraiment eu du mal à m'en sortir aussi bien. J'aurai du me méfier un peu plus et attaquer dès qu'il s'est approché de moi.

J'étais véritablement épuisée, et je me rendis compte que je ne pourrais me lever seule. Embarrassée d'être aussi faible, je repris :

- J'ai dépensé trop d'énergie avec la magie spontanée, je ne tiens plus sur mes jambes. C'est la première fois que je réussis à maîtriser ses effets, et je ne m'attendais pas à une telle dépense d'énergie. Enfin j'imagine que le fait d'être sous le coup de l'adrénaline a aidé, mais je suis plutôt contente de moi.

Faiblement, je sortis une tablette de chocolat au lait avec du riz soufflé, et croquais dedans pour éviter de ne faire un malaise. Du fait de mon petit gabarit, selon le médicomage qui me suivait depuis mon arrivée en Angleterre, j'avais du mal à stocker assez de vitamines, protéines et glucides en tout genre, et lorsque je pratiquai trop la magie, Il m'arrivait parfois de faire un peu d'hypoglycémie. Je doutais très sérieusement que ce ne soit qu'une question de taille, ça m'aurait fait mal de l'admettre, mais c'était l'excuse parfaite pour toujours avoir des sucreries sur moi, particulièrement en cours puisque les profs n'osaient pas me les interdire de peur de devoir m'envoyer à l'infirmerie.
Une fois la moitié de la tablette avalée, je me sentais déjà un peu mieux. Je relevai la tête et avec un petit sourire fatiguée, je demandais à Ara :

- Tu m'aiderais à me lever ? Je crois que je suis encore incapable de le faire toute seule.
HRP:
 


~ Le bouddha ne pardonne que trois crimes ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araekin V. Michaelis
Blaireau dans l'âme
avatar
Blaireau dans l'âme

Afficher infos

Messages : 326
Date d'inscription : 11/08/2014

Dossier
Statut Statut: Dirigeant de la firme Michaelis, apprenti fabricants de baguettes
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 3 148

MessageSujet: Re: Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]   Jeu 14 Mai 2015 - 15:02
- Salut Ara, t'en fais pas, ils n'ont pas eu le temps de me faire grand chose. Y en a bien un qui a essayé de m'étrangler, mais j'ai su le faire lâcher.

Un sourire commença à se dessiner sur mon visage, un sourire de soulagement qui s'accompagna d'un soupir rassuré agrémenté par mes cheveux qui reprenaient leur teinte « officiel », ouf, elle n'avait rien ! S'ils lui avaient fait quelque chose … ça ne se serait pas passer pareil et ce même malgré leur fuite. Accessoirement, Yoh' ne semblait pas effrayé ce qui me rassura aussi, certes, je n'étais pas totalement énervé, sinon je n'aurais eut aucun contrôle sur ma transformation, mais ce n'était pas une facette de mon apparence qui était belle à voir pour autant !

- Merci d'être intervenu, sans toi j'aurais vraiment eu du mal à m'en sortir aussi bien. J'aurai du me méfier un peu plus et attaquer dès qu'il s'est approché de moi.

L'attaqué ? Non, ils étaient plus nombreux et plus vieux qu'elle, je ne dis pas qu'elle aurait perdue ou qu'elle ne les aurait pas bien amoché ! Yoh' apprend avec moi, je sais de quoi elle est capable, puis je l'entraine dur qui plus est, nul doute qu'elle en aurait mis certain à terre, mais aurait-elle gagné … je ne sais pas et quoiqu'il en soit je suis arrivé, maintenant je vais veiller un peu sur elle pour qu'il ne lui arrive rien d'autre !

- J'ai dépensé trop d'énergie avec la magie spontanée, je ne tiens plus sur mes jambes. C'est la première fois que je réussis à maîtriser ses effets, et je ne m'attendais pas à une telle dépense d'énergie. Enfin j'imagine que le fait d'être sous le coup de l'adrénaline a aidé, mais je suis plutôt contente de moi.

La magie spontanée, c'est la faible magie des enfants, enfin surtout des enfants, les adultes aussi mais moins, surtout un système d'auto-défense, moi je n'avais pas développer cette magie, enfin si, un peu sûrement, puis je l'ai, mais avec mon héritage à la fois elfique et vélane en plus, mes autres magies se sont aussi montré, surtout l'elfique ! Enfin, réussir sinon à manier cette magie, enfin à l'influencer, c'était plutôt quelque chose d'impresionnant ! Quand je disais que c'était une sorcière doué ! J'étais vraiment fier de ma petite Yoh' !

Elle sortit alors une tablette de chocolat commençant à manger, ça avait dû lui creuser d'utiliser ses pouvoirs comme ça ! Je la regardais souriant, alors qu'elle mangeais, c'était bizarre de la voir par terre en train de manger et moi la regarder comme ça debout, mais bon, elle allait se relever et partir donc je n'allais pas m'assoir ! Je sortis pour ma part une sucette, certes on venait de sortir de table, mais bon, une sucette goût sang ne m'a jamais fait de mal ! Et alors qu'elle avait mangé la moitié de la tablette elle releva la tête en me regardant avec une petit sourire.

- Tu m'aiderais à me lever ? Je crois que je suis encore incapable de le faire toute seule.

Je la regardais en souriant, retenant un petit rire, puis m'approchant d'elle, je lui ébouriffais les cheveux, puis m'abaissant à son niveau, je passais son bras droit derrière mon cou alors que je passais le mien dans son dos et mon bras gauche sous ses genou, puis je me mis à la soulever tout en même temps que je me relevais, je lui tirais la langue de façon amicale en souriant.

-C'est ton cadeau pour une bataille rondement mené, alors dit moi, où allais-tu ? Tu avais quelque chose à faire ? Pour ma part j'avoue n'avoir rien pour l'instant, donc si tu veux bien je t'accompagne ! Enfin vue ta position, c'est plutôt logique aussi ! Donc où allons-nous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohana Dwight
Fleur Serdaigle
avatar
Fleur Serdaigle

Afficher infos

Messages : 319
Date d'inscription : 10/09/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: 5ème année, Serdaigle
Argent Argent: 6 365 gallions
Points Points: 1349

MessageSujet: Re: Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]   Lun 18 Mai 2015 - 21:29
A sa tête, il était évident qu'il essayait de se retenir de rire. Il semblait avoir retrouvé son état normal, et se ficher de ma pomme semblait plus amusant que de me venir en aide. Il s'approcha de moi et m'ébouriffa les cheveux.
Il n'obtint de ma part en réponse qu'un moue boudeuse et vexée, qui le fit sourire de plus belle.
Il s'amusait peut être beaucoup, mais moi, j'avais encore du mal à reprendre le dessus sur mes émotions.
J'étais soulagée de n'être qu'en un seul morceau, heureuse que ce soit Ara qui soit venu à mon secours, en colère contre moi même de n'avoir pu me débarrasser toute seule de mes agresseurs et accessoirement contre eux d'avoir fuis comme des lapins de garenne poursuivis par un renard, mais surtout j'avais une drôle de boule oppressante au niveau de plexus qui ne voulait plus partir et ne m'aidait pas à me calmer. Je n'arrivais pas à comprendre d'où provenait le malaise, et ne pas comprendre m'énerve.
Autant d'émotions dans un minuscule corps éprouvé, ça allait forcément dégénérer dans ma tête.

J'étais tellement concentrée sur moi-même, et sur l'effroyable combat intérieur que je menais, pour ne pas exploser, j'avais l'impression de devenir une espèce de bombe à retardement qui n'a pas de minuteur, mais qui est prête à se déclencher dans la seconde, que je ne réalisai que trop tard ce qu'Ara avait en tête, car même s'il était plein de bonnes volontés, ce n'était peut être pas une idée lumineuse de me prendre dans ses bras sans rien demander.
Si s'en est sortit aussi bien, c'est parce que son geste m'avait surprise. Cela lui donna suffisamment de répit pour m'attraper, comme certaines diraient, en mode princesse, et me tirer la langue, joueur. Cela aurait été n'importe qui d'autre, tout particulièrement Mamoru-nisan, je lui aurait envoyé mon coude dans le nez et me serait débattue jusqu'à ce qu'il me lâche. Mais évidemment, mon cœur d’artichaut ayant un coup de cœur pour ce crétin de Poufsouffle, je ne mouftai pas.
Il ne devait même pas réaliser la chance qu'il avait que son joli minois s'en sorte aussi bien. Même si j'étais plutôt discrète à Poudlard, je n'avais pas la réputation de me laisser emmerder, ou même chahuter gentiment, sans avoir aucune réaction de défense. Je ne frappais pas souvent, mais j'avais une sacré répartie.

- C'est ton cadeau pour une bataille rondement mené, alors dit moi, où allais-tu ? Tu avais quelque chose à faire ? Pour ma part j'avoue n'avoir rien pour l'instant, donc si tu veux bien je t'accompagne ! Enfin vue ta position, c'est plutôt logique aussi ! Donc où allons-nous ?

Ce n'est pas tant le contact qui m'ais gêné, mais bien le moment où il se décida à le faire. Je n'étais pas du tout dans mon état normal, et je ne voulais pas qu'il le sache et se pose des questions. mes états d’âmes d'adolescentes ne devaient jamais arrivés jusqu'à ses oreilles, ses yeux ou n'importe quoi d'autre venant de sa personne.
J'avais déjà du mal à ne pas me faire des idées sur son comportement un peu ambigu, s'il commençait à faire des trucs comme ça, je ne donnais pas cher de ma peau.
Prenant une grande inspiration, je répondit à sa question :

- Je n'allais nul part en particulier. Je marchais en réfléchissant. Mais là ce dont j'ai vraiment envie, c'est de sucre. Je crois que je suis en train de faire une crise d'hypoglycémie.

Ce n'était pas tout a fait la vérité, mais pour le coup, ça justifiait à peu près tous les symptômes de mon mal aise, sans pour autant en donner la véritable raison. Au moins, il était utile d'avoir un cerveau bien fait. J'avais énormément de facilité à trouver des excuses plausibles, à à peu près toutes les situations où je n'aurai pas du me trouver.
A présent, il me fallait tenir suffisamment parler pour noyer le poisson, et toutes suspicions disparaîtront de sa caboche :

- J'ai pas vraiment eu un début de journée super. Vu se qu'il m'est arrivé depuis que j'ai mis un pied hors de mon lit, je suis sure que je vais croiser les bécasses en rentrant plus tard. Oh, c'est vrai, je ne t'avais jamais parlé des bécasses. Ce sont mes anciennes camarades de chambre. Ce sont de vraies vipères, et encore c'est une insulte pour les vipères de dire ça. Tout ça pour dire qu'habituellement, j'arrive à plus ou moins les éviter et à faire comme si elles n'existaient pas. Malheureusement, elles ne se gênent pas pour me pourrir la vie dès que je tombe dessus. Mais là j'ai donné pour les insultes, si une seule personne a le malheur de dire quoi que ce soit, je lui casse le nez. Et je me ferai un plaisir d'y mettre toute ma force. Là, je n'ai plus envie d'utiliser la magie. Je vais revenir aux bonnes vieilles méthodes moldues.

J'aurai pu continuer à parler encore un moment, si je n'avais pas réalisé, surement juste à temps, car j'étais en train de virer complètement sadique et je pensais chaque mot que j'étais en train de dire. Si un élève, quelque soit son âge, croisait ma route et se permettait une quelconque remarque un peu déplacée, je me ferais un plaisir de lui casser le nez, quitte à en perdre quelques phalanges dans le processus.


~ Le bouddha ne pardonne que trois crimes ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araekin V. Michaelis
Blaireau dans l'âme
avatar
Blaireau dans l'âme

Afficher infos

Messages : 326
Date d'inscription : 11/08/2014

Dossier
Statut Statut: Dirigeant de la firme Michaelis, apprenti fabricants de baguettes
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 3 148

MessageSujet: Re: Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]   Dim 24 Mai 2015 - 17:22
- Je n'allais nul part en particulier. Je marchais en réfléchissant. Mais là ce dont j'ai vraiment envie, c'est de sucre. Je crois que je suis en train de faire une crise d'hypoglycémie.

Elle fait une crise d'hypoglycémie ? Ah zut, il va lui falloir du sucre, bon tant pis, je vais perdre mon capitale sucrerie mais je lui donnerais ce que j'ai je ne veux pas qu'il lui arrive malheur à ma petite Yoh' !

- J'ai pas vraiment eu un début de journée super. Vu se qu'il m'est arrivé depuis que j'ai mis un pied hors de mon lit, je suis sure que je vais croiser les bécasses en rentrant plus tard. Oh, c'est vrai, je ne t'avais jamais parlé des bécasses. Ce sont mes anciennes camarades de chambre. Ce sont de vraies vipères, et encore c'est une insulte pour les vipères de dire ça. Tout ça pour dire qu'habituellement, j'arrive à plus ou moins les éviter et à faire comme si elles n'existaient pas. Malheureusement, elles ne se gênent pas pour me pourrir la vie dès que je tombe dessus. Mais là j'ai donné pour les insultes, si une seule personne a le malheur de dire quoi que ce soit, je lui casse le nez. Et je me ferai un plaisir d'y mettre toute ma force. Là, je n'ai plus envie d'utiliser la magie. Je vais revenir aux bonnes vieilles méthodes moldues.

Je vois je vois, je ne lui ferais aucune remarque aujourd'hui donc, j'ai eus de la chance de ne pas encore m'en être prit une apparement ! Puis la pauvre qu'elle camarade de chambre elle avait eut apparement, je n'aurais pas pensé ça des maisons autres que serpentard, et encore c'est un gros appriori que j'ai mais bon …

-Je vois je vois, donc et bien … je suis désolé pour tes camarades de classes, si elles t'embêtes encore, j'irais leur remonter les bretelles à celles-la ! Je ne supporte pas que l'on s'en prenne à ceux qui me sont cher, donc si tu as des problèmes n'hésite pas !

Je lui lançais un sourire amicale plein de gentillesse de truc mielleux, c'était une petite sœur que je n'avais jamais eut Yoh' pour moi ! Enfin je savais qu'elle avait un frère elle et que donc jamais elle ne penserait ça de moi, pour elle je ne serais jamais plus qu'un ami … ou peut-être que si elle voulait que je sois plus mais … nan je ne pense pas, avec tout ce temps passé entre nous elle n'a jamais montré de signe, enfin … brrr, cette idée me faisait frissoné car si ça venait à être le cas ça pourrait briser notre amitié ! Bref pense à autre chose !

-Sinon donc … dans pas longtemps je devais recevoir du courrier, Lucifer devait venir m'apporter quelques lettre et tu voulais le voir me semble-t-il donc si tu le souhaite, nous allons à la volière tu pourras enfin contempler un Feng Huang dans toute sa splendeur ! Et si tu es sage tu auras peut-être un cadeau en plus !

Je lui tirais la langue amicalement, en effet, Lucifer devait m'offrir une de ses plumes pour remplacer celle que j'avais donné à Shae, peut-être accepterait-il d'en offrir une à Yoh' s'il la trouve digne de lui, je ne doute pas qu'il trouverait Shae digne d'elle pour sur en tout cas avec le nombre de fois dont je lui ais parlé d'elle et vue qu'ils se sont déjà corisé à la vollière aussi … enfin nous verrons bien !

-Alors qu'en dis-tu ? Sur le chemin tu pourras me parler de chose et d'autre en plus, je ne sais pas quoi mais … tu auras sans doute une idée, je ne suis pas très locace mais toi tu trouves toujours quelque chose à dire au moins ! Accessoirement, si tu veux du sucre j'en ai dans ma sacoche, celle de droite, sers toi si tu veux !

Je lui souris la portant toujours en me dirigeant vers la vollière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohana Dwight
Fleur Serdaigle
avatar
Fleur Serdaigle

Afficher infos

Messages : 319
Date d'inscription : 10/09/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: 5ème année, Serdaigle
Argent Argent: 6 365 gallions
Points Points: 1349

MessageSujet: Re: Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]   Ven 5 Juin 2015 - 20:18
- Je vois je vois, donc et bien … je suis désolé pour tes camarades de classes, si elles t'embêtes encore, j'irais leur remonter les bretelles à celles-la ! Je ne supporte pas que l'on s'en prenne à ceux qui me sont cher, donc si tu as des problèmes n'hésite pas !

Ses paroles étaient sincères, je comptais vraiment pour luin mais il n'étais pas question de lui faire partager plus que cela mes soucis avec les pimbêches. J'étais contente qu'il soit intervenu avec les Serpentard parce que je ne pouvais m'en sortir seule, mais je n'étais pas du genre à me cacher derrière quelqu'un qui pourrait me protéger. Et je n'allais pas commencer maintenant !

- Sinon donc … Dans pas longtemps je devais recevoir du courrier, Lucifer devait venir m'apporter quelques lettre et tu voulais le voir me semble-t-il donc si tu le souhaite, nous allons à la volière tu pourras enfin contempler un Feng Huang dans toute sa splendeur ! Et si tu es sage tu auras peut-être un cadeau en plus !

Il me tira la langue amicalement, et je ne pus m'empêcher de sourire. Il avait toujours le chic pour me calmer  rapidement, et j'avais envie de profiter de ce moment de répit de la journée, car poissarde comme je l'étais, ce n'était qu'une accalmie.

- Alors qu'en dis-tu ? Sur le chemin tu pourras me parler de chose et d'autre en plus, je ne sais pas quoi mais … Tu auras sans doute une idée, je ne suis pas très loquace mais toi tu trouves toujours quelque chose à dire au moins ! Accessoirement, si tu veux du sucre j'en ai dans ma sacoche, celle de droite, sers toi si tu veux !

- Merci, mais j'ai déjà tout ce qu'il faut dans mon sac. Tu dois avoir remarqué que j'ai toujours des sucreries avec moi. Comme mon corps est un peu en retard, j'ai parfois du mal à suivre le rythme, et je fais un peu d'hypoglycémie. Enfin comme m'a expliquer le médicomage, j'au du retard dans ma croissance et ma puissance magique fatigue plus vite mon corps. Alors tant que je n'ai pas rattrapé mon retard, je dois faire attention. Mais je te rassure tout de suite, je ne suis pas une petite chose fragile.

Il me sourit et continua son chemin. Il n'y avait pas beaucoup d'élèves dans les couloirs, mais j'étais un peu mal à l'aise qu'il continue de me porter.

- Tu sais, je pense que je peux marcher toute seule maintenant, dis-je en essayant de descendre. Et oui je confirme, tu n'es pas du genre loquace. Mais c'est pas parce que je suis une pipelette que je dois toujours faire la conversation. C'est vrai quoi, je parle tellement qu'au bout d'un moment je ne sais plus quoi dire et je dis des bêtises. Et puis tu ne peux décemment pas me porter ainsi. Imagine que l'on croise une fille amoureuse de toi. Je risque d'avoir des soucis, et je ne veux pas subir, en plus des pimbêches, la colère d'une fille amoureuse. Il n'y a rien de pire qu'une fille amoureuse, tu peux me faire confiance là-dessus, je sais de quoi je parle.

Oups, et voilà exactement comme je le disais, j'avais parlé trop vite  Je savais que ce n'était pas volontaire, mais Ara m'empêchait de réfléchir posément ainsi, et ma prise de conscience de l'adolescence n'arrangeait rien.
J'essayais de détourner un peu la conversation :

- Et je suis toujours sage, enfin avec toi toujours, alors j'ai droit au cadeau ! D'ailleurs c'est quoi comme cadeau ?


~ Le bouddha ne pardonne que trois crimes ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Araekin V. Michaelis
Blaireau dans l'âme
avatar
Blaireau dans l'âme

Afficher infos

Messages : 326
Date d'inscription : 11/08/2014

Dossier
Statut Statut: Dirigeant de la firme Michaelis, apprenti fabricants de baguettes
Argent Argent: 10 000 gallions
Points Points: 3 148

MessageSujet: Re: Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]   Jeu 2 Juil 2015 - 16:32
- Merci, mais j'ai déjà tout ce qu'il faut dans mon sac. Tu dois avoir remarqué que j'ai toujours des sucreries avec moi. Comme mon corps est un peu en retard, j'ai parfois du mal à suivre le rythme, et je fais un peu d'hypoglycémie. Enfin comme m'a expliquer le médicomage, j'au du retard dans ma croissance et ma puissance magique fatigue plus vite mon corps. Alors tant que je n'ai pas rattrapé mon retard, je dois faire attention. Mais je te rassure tout de suite, je ne suis pas une petite chose fragile.

Je l'écoutais en souriant, je prenais note de chaque chose qu'elle me disait, un jour peut-être, savoir ça pourrait me permettre de l'aider ! Ou bien je saurais ça sans que jamais cela n'influe sur quoique ce soit dans ma vie et la sienne ! Et non, ne t'en fais pas petite Yoh', je ne pense pas que tu es une chose fragile au contraire même, mais je ne peux pas décemment te dire ça, cela pourrait causer trop d'ambiguëté entre nous, surtout maintenant que je te porte ainsi .

- Tu sais, je pense que je peux marcher toute seule maintenant, dis-je en essayant de descendre. Et oui je confirme, tu n'es pas du genre loquace. Mais c'est pas parce que je suis une pipelette que je dois toujours faire la conversation. C'est vrai quoi, je parle tellement qu'au bout d'un moment je ne sais plus quoi dire et je dis des bêtises. Et puis tu ne peux décemment pas me porter ainsi. Imagine que l'on croise une fille amoureuse de toi. Je risque d'avoir des soucis, et je ne veux pas subir, en plus des pimbêches, la colère d'une fille amoureuse. Il n'y a rien de pire qu'une fille amoureuse, tu peux me faire confiance là-dessus, je sais de quoi je parle.

Je lui souriais et la posais au sol, mais un sourire un peu de façade, car ses paroles mais laissait songeur … enfin, je la posais donc au sol et posa ma main sur sa tête, caressant ses cheveux en souriant. C'est vrai que je n'y avais pas penser et jétais légèrement gêné par la suite, qu'elle idée avais-je eus ? Moi qui n'aimais pas poser d'ambiguëté, la façon dont je la portais était plus que … enfin voila passons ...


- Et je suis toujours sage, enfin avec toi toujours, alors j'ai droit au cadeau ! D'ailleurs c'est quoi comme cadeau ?

Je ris alors, elle était impatiente d'avoir son cadeau à ce que je vois ! Je levais les yeux tout en avançant puis souriant je la regardais.


-Et bien … j'hésite a te le dire tu sais, c'est une surprise, puis ce n'est pas moi qui choisira si oui ou non tu auras un tel cadeau … et puis comment ça tu n'es pas toujours sage hein ?!

Lui souriant je posais mon bras sur son épaule en lui jetant un regard moitié acusateur, moitié amusé. Je riais bien sûr, moi même était adepte de la bêtise, mais je ne me faisais jamais prendre c'était surtout ça mon point fort !

-Alors ma petite Yoh', le temps que l'on arrive à la vollière qu'elle « bêtise » fais-tu lorsque je ne suis pas là ?

PS :
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yohana Dwight
Fleur Serdaigle
avatar
Fleur Serdaigle

Afficher infos

Messages : 319
Date d'inscription : 10/09/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: 5ème année, Serdaigle
Argent Argent: 6 365 gallions
Points Points: 1349

MessageSujet: Re: Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]   Ven 31 Juil 2015 - 12:01
- Et bien … j'hésite a te le dire tu sais, c'est une surprise, puis ce n'est pas moi qui choisira si oui ou non tu auras un tel cadeau … et puis comment ça tu n'es pas toujours sage hein ?!

Il posa un bras sur mon épaule et me jeta un regard accusateur et un sourire. Comme si son rôle de préfet lui tenait soudainement à cœur.

- Alors ma petite Yoh', le temps que l'on arrive à la volière quelles "bêtises" fais-tu lorsque je ne suis pas là ?

La proximité entre nous me fis monter le rouge aux joues et mon cœur rata un battement. J'eus plus de mal à faire passer ça inaperçu, mais je repris la parole, comblant le silence et mon esprit de futilités.

- Je ne fais pas de "bêtises" au sens propre du terme. Je laisse ça aux autres. Mais j'avoue que je ne respecte pas toujours le règlement. Surtout sur l'heure du couvre feu. Ensuite, il m'arrive de me trouver là il ne faudrait pas. Genre la réserve, bien que je n'ai pas eu le temps d'apprendre beaucoup de chose lors de ma visite. Dans l'ensemble, je suis plutôt une élève tranquille. En plus, je me fais rarement attraper, et je sais comment m'en sortir sans trop de dommage. L'avantage d'avoir un physique comme le mien. Et puis tu commences à me connaitre. Je suis juste trop curieuse, rien de plus.

Parler de curiosité me fit penser à ce qu'il venait de se passer, et à son étrange capacité à se métamorphoser en animal sans être un animagus.

- En parlant de curiosité, comment as tu fais pour avoir des plumes tout à l'heure? Pas la peine d'essayer de nier, je sais très bien ce que j'ai vu, me sentis-je obligée de rajouter.

Je me frottais les yeux, essayant de ne pas laisser la fatigue m'envahir. Il allait me falloir au moins deux nuits pour récupérer la magie que j'avais utilisé, et j'allais devoir subir cet été végétatif jusque là. Je ne fis pas gaffe à où je marchais, et je trébuchai contre un obstacle. Je réussi à me rattraper in-extremis à Ara en m'agrippant à son uniforme.


~ Le bouddha ne pardonne que trois crimes ~

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]   
Revenir en haut Aller en bas
 
Au secours d'une tête blonde | PV : Araekin | [PAST]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée d'un Seigneur ébouriffé et d'une blonde Dame
» CHATBOX DE SECOURS.
» Oxanna Prescott • tales of a curious blonde woman
» Blonde contre Brune, Serpent contre Lion... [PV Alice/Terminé]
» 03. Legally Blonde.
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Couloirs-