AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Dans la période de Septembre à fin Novembre 2015 ! Bonne rentrée !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !

Partagez | 
 
 Elizabeth, Botaniste en devenir (en cours de bidouillages)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 891
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Elizabeth, Botaniste en devenir (en cours de bidouillages)   Jeu 22 Jan 2015 - 5:24


Carte d'identité
Nom(s) : Throwback-Mc Allister
Prénom(s) : Elizabeth
Surnom : Liz, Lizzie, Eliza...

Race : Humaine, Sorcière Née Moldue
Sexe : Féminin
Âge : 20 ans

Date de naissance : 31 août 1994
Lieu de naissance : Londres
Orientation sexuelle : Hétérosexuelle

Groupe : ADEM
Statut : ADEM botaniste 2 ème année

Particularités : très maladroite et peu douée en magie en général
Autres informations : Deuxième née, seule sorcière et seule fille sur trois enfants, a été élevée par son père car sa mère a été tuée sous ses yeux à ses six ans. Mariée à Damien Throwback, enceinte de leur première fille.




Dernière édition par Elizabeth Throwback le Ven 11 Mar 2016 - 16:11, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 891
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: Elizabeth, Botaniste en devenir (en cours de bidouillages)   Mer 10 Fév 2016 - 19:20


Biographie du personnage
Je suis née Moldue, si bien que je n'ai pas eu le moindre contact avec le Monde Magique avant... Avant Ce Jour. Le début de ma vie fut des plus ordinaires : Seconde née d'une fratrie de trois enfants, j'étais aussi la seule fille. J'ai toujours été la petite préférée, probablement à cause de ma ressemblance frappante avec ma mère. Jusqu'à mes six ans, mes parents vivaient dans un quartier populaire de Londres, à Stonebridge. Comme le savent la plupart des habitants de la ville, il s'agit d'un des quartiers le plus mal famés qui soit, à cause de son importante criminalité. Mais comme de bien entendu, à six ans, j'avais une idée très vague de cette notion de "criminalité". Un truc d'adultes qui ne m'intéressait pas. J'entendais bien parler à l'école des gens agressés et tout ça, mais... Ca restait abstrait. Lointain. Ce genre de choses, ça n'arrive qu'aux autres, voyons ! A six ans, surtout. Enfin, pour moi, cette vision des choses s'est arrêtée précisément à six ans, justement.

Le jour de mon anniversaire, ma mère et moi étions descendues dans la rue pour aller m'acheter un gâteau (au chocolat et avec beaucoup de crème, bien entendu) à quelques pâtés de maison de notre immeuble. Mais rien ne s'est passé comme prévu ce jour-là. Non, rien. Car le jour de mes six ans, ma mère est morte. Oh, je pourrais vous raconter la scène, l'horreur, les pupilles dilatées du forcené abruti par la drogue qui l'a poignardée devant mes yeux. Je pourrais. Mais c'est hors de question. Tout d'abord, parce que ce moment-là est si profondément enfoui dans ma mémoire que je pourrais presque honnêtement prétendre que je ne me souviens de rien. Ensuite, parce que ce ne sont pas des choses à raconter quand on vient de rencontrer quelqu'un. Non, moi, j'aimerais que vous soyez plus attentifs à ce que je suis, pas à ce que j'ai vécu. Mais enfin, puisqu'il faut vous expliquer brièvement comment j'en suis arrivée là, je vous parlerai des grandes lignes de ma vie. Vous savez, l'événement marquant de Ce Jour-là, ce n'est pas seulement Maman. C'est aussi ce que j'ai fait quand c'est arrivé. Il paraît que ça arrive souvent, avec ce genre d'émotions fortes (c'est le moins qu'on puisse dire). Mais ce jour-là, à six ans, mes capacités magiques ont fait surface. Enfin, pour être plus claire, mes pouvoirs ont littéralement explosé au visage de l'agresseur, avec une telle force qu'il s'est retrouvé propulsé contre le mur. Tout autour de moi, il y avait une sorte de "rayon", ou plutôt de souffle dû à l'explosion.

Et c'est là qu'il est apparu. Mon Héros. Ne le lui dites pas, mais je lui voue une véritable vénération depuis ce jour. Le professeur Neville Londubat, qui passait dans le quartier pour allez savoir quelle affaire personnelle, entendit la détonation et fut le premier sur les lieux. J'aurais pu rester longtemps seule avec le cadavre de ma mère et le corps inanimé de son tueur dans cette petite ruelle, mais ce ne fut pas le cas. Heureusement,  Il est apparu. Il est arrivé comme un ange qui viendrait à mon secours et c'est encore ainsi que je le vois parfois. Comme Ce Jour-là, à six ans, lorsque cet homme vêtu d'une cape était venu me consoler, alors que mes mains étaient encore rouges du sang de ma mère. Ouais, je sais, c'est pas franchement guilleret comme début dans l'existence. Mais vous savez, même si j'ai toujours le cœur qui se serre à la pensée de Maman, je pense que j'ai eu de la chance ce jour-là. Parce que si je n'avais pas été une sorcière et que le professeur Londubat n'était pas arrivé, je serais probablement morte aussi. Après tout, il vaut mieux voir le bon côté des choses.

Je vous passe les détails déprimants de la suite des événements. Je n'en garde que de vagues souvenirs. Je me rappelle du professeur Londubat qui se présentait et m'expliquait que j'étais spéciale, mais qu'il ne fallait pas avoir peur. Je me rappelle d'un animal argenté qu'il avait envoyé chercher du secours. Je me souviens très vaguement d'un homme brun à lunettes avec une cicatrice qui apparut au beau milieu de la ruelle quelques instants plus tard et qui s'occupa du drogué avant de demander au professeur de me ramener chez moi. "Les Aurors s'occupent de tout, ne t'en fais pas", m'avait-il dit. J'ignorais ce que pouvait bien être un Auror, mais au moins quelqu'un était là pour nous. Je me rappelle le visage de mon père lorsque le professeur Londubat lui annonça la nouvelle du décès de Maman. Je vois encore les hochements de tête frénétiques de mon grand frère de huit ans, John, lorsqu'il entendit de quoi il s'agissait. Il n'y croyait pas, au début. Je vois encore les yeux pleins d'incompréhension du petit Willy, trois ans, qui ne saisissait par ce qu'il se passait.

Pour mon propre bien, j'ai préféré essayer d'oublier certaines choses. Dans ma mémoire, tout ce qui entoure la mort de maman est flou. Comme un vieux film sur l'antique télévision du salon, celle où il fallait attacher l'antenne avec de la ficelle pour capter. Des flous, de la neige, quelques couleurs ternes. Je n'étais pas au courant de l'existence du Monde Magique à l'époque. La guerre avec Voldemort et ses conséquences n'ont jamais franchi le seuil de notre porte, à Stonebridge. Mais nous avons eu à faire au même deuil, à la même souffrance d'avoir perdu un être cher, trop tôt, trop vite, trop... Quoi qu'il en soit, c'est ici qu'a débuté ma relation avec le professeur Londubat. Il nous a aidés à déménager, car papa ne supportait plus de vivre dans cet appartement, dans ce quartier. Il est ensuite venu à mon anniversaire chaque année, avec un petit cadeau. Puis plus souvent à mesure que je grandissais. il m'aidait à comprendre mes pouvoirs. Il me parlait de Poudlard, l'école pour Sorciers où j'irai à onze ans. Il me parlait de botanique, des cours et de magie. Les étoiles que je voyais dans ses yeux à ces moments là suffisaient à me faire rêver. Après tout, je le voyais comme un héros. Forcément, s'il aimait les plantes, comment aurais-je pu faire autrement ?

Finalement, j'atteignis l'âge fatidique et reçus ma lettre de Poudlard. Jamais aucun jour ne fut plus heureux que celui-là : le professeur Londubat nous emmena tous, mon père, mes frères et moi, au Chemin de Traverse. Là, chacun de nous put admirer à loisir les merveilles de la magie. John était trop âgé pour développer un jour un talent magique, mais le petit Willy rêvait de devenir lui aussi un sorcier un jour. Je ne pouvais pas lui en vouloir, vu tout ce qui se passait sous nos yeux. Au beau milieu de la rue, des chaudrons MARCHAIENT en rangs bien propres derrière une sorcière vêtue de vert bouteille. En passant devant une animalerie magique, je restai en admiration devant les hiboux. Leurs plumes étaient si gracieuses, si belles ! A cet instant, le professeur Londubat se pencha sur eux en murmurant :

"Tu aimerais en avoir un , Eliza ?"

Je hochai la tête, mais tempérai d'une voix douce :

"J'aimerais mais papa n'a pas d'argent pour s'en occuper. Peut-être un jour, mais pas maintenant."

Il hocha la tête avec un sourire, parfaitement conscient que je plaçais le confort de ma famille avant tout caprice enfantin. Il avait déjà fait plusieurs tentatives de ce type, sans succès. Il ajouta alors :

"Quand tu seras à Poudlard, je te prêterai ma chouette. Jusqu'à ce que tu puisses en avoir une à toi."

Je lui répondis d'un sourire et nous retournâmes faire nos emplettes. Et de fait, il me prêta bel et bien sa chouette pour toute ma scolarité. Des études qui se passèrent d'une façon plutôt monotone, si ce n'est que mes cours fréquents avec le professeur Londubat m'emplissaient de joie. Je le voyais un peu comme un oncle très proche, un membre de la famille qu'on ne voyait que rarement, mais avec qui chaque rencontre était plus enthousiasmante que la précédente.

Mes années d'études sont passées vite, très vite. Je n'étais ni particulièrement courageuse, ni studieuse, et encore moins obsédée par le pouvoir. Du coup, je suis allée à Poufsouffle. C'était une période fabuleuse, passionnante, exaltante. J'avais peu de vrais amis, mais nous étions comme les doigts de la main. Certains en particulier, comme Damien. Ce type est vraiment génial, à tel point que je me demande encore comment j'ai bien pu être l'une des seules à remarquer son potentiel. Je m'entendais bien avec tout le monde, mais je n'ai jamais été aussi populaire que certains de mes camarades. J'ai toujours été une jeune fille pleine de de vie mais mon côté lunatique faisait un peu peur. Au fil des années, il devint évident que j'étais toujours dans la moyenne en tout, sauf en botanique. Les cours de cette matière étaient tellement passionnants à mes yeux que je n'en ratais pas une miette. Et puis j'étais motivée de suivre l'exemple du Professeur Londubat. C'était plutôt bizarre de devoir l'appeler "Professeur" alors que nous nous connaissions si bien. Hors des heures de cours, c'était Neville, tout simplement.

Il m'avait peu parlé de sa famille, mais je compris un peu mieux pourquoi il s'entendait si bien avec mon père lors de ma sixième année. Enfin, l'été précédant ma septième année. Comme chaque année à mon anniversaire, il était venu nous rendre visite à l'appartement de mon père. Mon grand frère, John, âgé de dix-huit ans, avait décidé de quitter la maison pour suivre des études à Oxford. Poussé par papa, il avait décroché une bourse d'études et s'apprêtait à nous quitter. Willy n'était pas très doué pour les études mais s'était révélé être un virtuose de la cuisine et s'apprêtait à partir étudier dans un internat afin de devenir pâtissier. Je crois que cet été représentait un tournant dans la vie de mon père et il avait besoin d'en parler. Ce qu'il fit avec Neville, l'après-midi de mes 17 ans. Cachée dans ma chambre avec une paire d'oreilles à rallonge achetée chez Weasley la semaine précédente en même temps que mes fournitures scolaires, j'écoutais la conversation.

Je compris alors ce qu'il y avait entre eux. Neville soutenait papa parce qu'il admirait son amour et sa dévotion pour ses enfants. Pour nous. J'appris alors que ses parents à lui avaient subi une grave agression qui les avait rendus fous tous les deux. Il avait été élevé par sa grand-mère et admirait le caractère de mon père. Il lui expliqua aussi pourquoi il prenait tant soin de moi et de mes études : je lui faisais penser à lui à son âge. Maladroite, mais passionnée et prête à tout pour faire ce que je voyais juste. Il essaya ensuite de rassurer mon père sur l'année qu'il passerait, sans nous. La suite de la conversation me dépassait un peu et je ramenai mon oreille à rallonge pour réfléchir calmement dans mon coin. Je devais faire quelque chose pour mon père afin de lui redonner le moral. Aussitôt, une idée me vint. Simple, efficace. J'allait chercher mes frères dans leur chambre (commune, au vu de la taille de notre appartement) et leur proposai de m'aider à mettre en place mon plan génial.

Quelques jours plus tard, John emmena papa dehors pendant que Willie et moi décorions l'appartement. A l'aide de tous nos dessins d'enfants, de nos vieilles peluches et autres colliers de nouilles... Pour finaliser notre œuvre, je posai sur la table du salon une boîte empaquetée dans un vieux paquet cadeau que mon père adorait. C'était le papier que ma mère avait choisi pour emballer mon cadeau, le jour de sa mort. A l'intérieur, il y avait une photo. Pas une simple photo, une photo magique animée. Nous étions tous les trois, John, Willie et moi, souriants, rieurs, bras-dessus, bras-dessous. Dans le plus simple amour fraternel, comme papa l'avait toujours voulu. Comme il nous avait élevés.

A leur retour, lorsqu'il découvrit notre surprise, papa fondit en larmes. Des larmes de joie, des larmes indescriptibles. Il resta longtemps bouche bée devant la décoration avant même de trouver son cadeau. Lorsqu'il mit la main dessus, il nous serra tous les trois dans ses bras. Je ne pense pas l'avoir déjà vu aussi ému (positivement) que ce jour-là.

Finalement, l'année scolaire se passa bien. Très bien, même. Je réussis avec succès mes ASPIC (limite pour tout, sauf la botanique où j'obtins un O), mes frères validèrent leur première année sans difficulté, chacun dans leur spécialité. Papa avait profité de l'année pour prendre du temps pour lui-même et avait même fait quelques économies puisqu'il ne devait plus nous entretenir tous les trois à longueur d'année. Pour nous surprendre, il nous emmena tous les trois en vacances à New York. J'y fêtai mon dix-huitième anniversaire et il m'offrit à cette occasion (et conjointement avec Neville) le plus beau des hiboux du monde. Je tombai aussitôt sous le charme de l'oiseau qui devint rapidement un membre de la famille. Ce furent les plus belles vacances que j'aie jamais passées et je pense que je m'en souviendrais toute ma vie.

L'année suivante, j'entrai en ADEM de Botanique. J'avais envie de devenir professeur de Botanique, comme mon héros, mais j'étais bien consciente que ce serait difficile. A moins d'officier dans une autre école, mais j'aimais trop la Grande Bretagne pour partir. Peut-être serais-je simplement chercheuse en botanique. Ou bien botaniste à Sainte Mangouste. Allez savoir. En tout cas, je me donnai à fond et réussis ma première année haut la main. La plupart de mes cours avaient lieu à Poudlard, sous l'œil bienveillant du professeur Londubat. Mais parfois, nous allions sous le terrain avec la dizaine d'autres étudiants ADEM de mon année. Répartis dans tout le pays, nous n'avions que certains cours pratiques et certains examens en commun. Contrairement aux Auros par exemple, notre formation était majoritairement technique et nous n'avions que peu de choses à écrire.

En Janvier, je revis Damien a Pré Au Lard. Après une soirée arrosée, nous decouvrîmes nos sentiments réciproques. Depuis lors, nous formons un couple. Rien d'étonnant à cela, d'après notre entourage. Nous étions les seuls à ne pas avoir imaginé une seule seconde que cela pourrait arriver... Et nous voilà, presque un an plus tard. Je suis enceinte, nous nous sommes mariés... Et j'entre en deuxième année d'ADEM. La vie s'annonce merveilleuse, pas vrai ?!?







~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  



Dernière édition par Elizabeth Throwback le Ven 11 Mar 2016 - 16:10, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 891
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: Elizabeth, Botaniste en devenir (en cours de bidouillages)   Mer 10 Fév 2016 - 19:24
☞ Relationships ☜
• Mes amis/ennemis/amours/famille/connaissances •


Pseudo

Isdem diebus Apollinaris Domitiani gener, paulo ante agens palatii Caesaris curam, ad Mesopotamiam missus a socero per militares numeros immodice scrutabatur, an quaedam altiora meditantis iam Galli secreta susceperint scripta, qui conpertis Antiochiae gestis per minorem Armeniam lapsus Constantinopolim petit exindeque per protectores retractus artissime tenebatur.

Novo denique perniciosoque exemplo idem Gallus ausus est inire flagitium grave, quod Romae cum ultimo dedecore temptasse aliquando dicitur Gallienus, et adhibitis paucis clam ferro succinctis vesperi per tabernas palabatur et conpita quaeritando Graeco sermone, cuius erat inpendio gnarus, quid de Caesare quisque sentiret. et haec confidenter agebat in urbe ubi pernoctantium luminum claritudo dierum solet imitari fulgorem. postremo agnitus saepe iamque, si prodisset, conspicuum se fore contemplans, non nisi luce palam egrediens ad agenda quae putabat seria cernebatur. et haec quidem medullitus multis gementibus agebantur.

Illud tamen te esse admonitum volo, primum ut qualis es talem te esse omnes existiment ut, quantum a rerum turpitudine abes, tantum te a verborum libertate seiungas; deinde ut ea in alterum ne dicas, quae cum tibi falso responsa sint, erubescas. Quis est enim, cui via ista non pateat, qui isti aetati atque etiam isti dignitati non possit quam velit petulanter, etiamsi sine ulla suspicione, at non sine argumento male dicere? Sed istarum partium culpa est eorum, qui te agere voluerunt; laus pudoris tui, quod ea te invitum dicere videbamus, ingenii, quod ornate politeque dixisti.

Hinc ille commotus ut iniusta perferens et indigna praefecti custodiam protectoribus mandaverat fidis. quo conperto Montius tunc quaestor acer quidem sed ad lenitatem propensior, consulens in commune advocatos palatinarum primos scholarum adlocutus est mollius docens nec decere haec fieri nec prodesse addensque vocis obiurgatorio sonu quod si id placeret, post statuas Constantii deiectas super adimenda vita praefecto conveniet securius cogitari.
Pseudo

Isdem diebus Apollinaris Domitiani gener, paulo ante agens palatii Caesaris curam, ad Mesopotamiam missus a socero per militares numeros immodice scrutabatur, an quaedam altiora meditantis iam Galli secreta susceperint scripta, qui conpertis Antiochiae gestis per minorem Armeniam lapsus Constantinopolim petit exindeque per protectores retractus artissime tenebatur.

Novo denique perniciosoque exemplo idem Gallus ausus est inire flagitium grave, quod Romae cum ultimo dedecore temptasse aliquando dicitur Gallienus, et adhibitis paucis clam ferro succinctis vesperi per tabernas palabatur et conpita quaeritando Graeco sermone, cuius erat inpendio gnarus, quid de Caesare quisque sentiret. et haec confidenter agebat in urbe ubi pernoctantium luminum claritudo dierum solet imitari fulgorem. postremo agnitus saepe iamque, si prodisset, conspicuum se fore contemplans, non nisi luce palam egrediens ad agenda quae putabat seria cernebatur. et haec quidem medullitus multis gementibus agebantur.

Illud tamen te esse admonitum volo, primum ut qualis es talem te esse omnes existiment ut, quantum a rerum turpitudine abes, tantum te a verborum libertate seiungas; deinde ut ea in alterum ne dicas, quae cum tibi falso responsa sint, erubescas. Quis est enim, cui via ista non pateat, qui isti aetati atque etiam isti dignitati non possit quam velit petulanter, etiamsi sine ulla suspicione, at non sine argumento male dicere? Sed istarum partium culpa est eorum, qui te agere voluerunt; laus pudoris tui, quod ea te invitum dicere videbamus, ingenii, quod ornate politeque dixisti.

Hinc ille commotus ut iniusta perferens et indigna praefecti custodiam protectoribus mandaverat fidis. quo conperto Montius tunc quaestor acer quidem sed ad lenitatem propensior, consulens in commune advocatos palatinarum primos scholarum adlocutus est mollius docens nec decere haec fieri nec prodesse addensque vocis obiurgatorio sonu quod si id placeret, post statuas Constantii deiectas super adimenda vita praefecto conveniet securius cogitari.



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 891
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: Elizabeth, Botaniste en devenir (en cours de bidouillages)   Mer 10 Fév 2016 - 19:51
☞ Ma bibliothèque rp ☜
Ce que je dis n'a aucun sens. Mais je le vis bien.


→ Rp en cours :
Le Troll de DCFM Neph Sonozoa
Escapades Dangereuses Damien Throwback, Kathleen O'Hare
Félicitations ! Pardon ? Damien Throwback, Mini, Past
Elles existent vraiment ? Abby Gayre
Une rentrée pas banale ! Llewellyn Abernathy
Après midi entre filles Paddy White
Après l'effort le réconfort Damien Throwback, +18
Je Le Veux Damien Throwback, invités
Laissez passer la boule Michael Hawkmoon, mini
Apprentissage en secret Arnaud Malefoy





→ Rp en pause :
Le Début de Tout Damien Throwback, Past






→ Rp terminés :
Retrouvailles inattendues Damien Throwback
Elementaire, mon cher Throwback ! Damien Throwback, mini
Les fantômes du passé, du présent et... De l'avenir. Solo
Panne d'ascenseur Alizea Prewett, Arnaud Malefoy, Damien Throwback, Paddy White
Perdues de Recherche Nim Landers
L'Alchimie... C'est pas un genre de Potions ça ? Wall-e
Le Week End du Détraqueur Serena Moreno, Event
Un esprit pas si simple Neph Sonozoa, Mini




→ Rp abandonnés :








~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  



Dernière édition par Elizabeth Throwback le Ven 11 Mar 2016 - 16:57, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Throwback
avatar

Afficher infos

Messages : 891
Date d'inscription : 03/12/2014
Âge : 26

Dossier
Statut Statut: [En attente]
Argent Argent: 9 300 gallions
Points Points: 5388

MessageSujet: Re: Elizabeth, Botaniste en devenir (en cours de bidouillages)   Mer 10 Fév 2016 - 19:54
Hey, hey, les gens ! Je suis dans la nouvelle édition de l'histoire de Poudlard ! Sisi, je vous jure ! Ils ont fait une bêtisier à la fin et je suis dedans ! Une page de demie sur moi dites donc ! Je suis célèbre !!! C'est vraiment trop fort ! Regardez plutôt :


Bêtisier de l'histoire de Poudlard.

Les faits relatés si après sont classés par ordre chronologiques. Chaque individu présent dans ce bêtisier A, d'une façon ou d'une autre, mérité sa petite place dans l'histoire. Étant donné l'abondance d'anecdotes recueillies, notre édition à fait le choix de ne retenir que certains des faits, dans un souci de gain de place.


Elizabeth Mc Allister, poufsouffle :


1ère année :

Chute du tabouret de répartition avec le Choixpeau sur la tête.
S'est perdue et trompée de groupe, à fini chez les Serpentard.
N'a pas osé dire qu'elle s'était trompée et a finalement été raccompagnée par sa directrice de maison à 3h du matin.
Premier accident et passage à l'infirmerie : explosion non identifiée en pratiquant le sortilège de wingardium leviosa.
Première retenue pour s'être endormie en cours d'histoire de la magie, s'est réveillée en criant "c'est la faute à merlin, m'sieur !"
Premier cours de vol sur balais. A été retrouvée sur le toit de la tour d'astronomie.
Deuxième cours sur balais, à parcouru 50m pendue à l'envers sur son balais avant de finir dans le lac.
Passage à l'infirmerie pour avoir pris feu en cours de potion (cause inconnue).
S'est perdue en allant en cours de sortilèges et à été retrouvée errant près de la salle commune de Serdaigle.
Passage à l'infirmerie : un heaume de chevalier collé sur le crâne à la glue perpétuelle (peeves suspecté)
A changé un de ses camarades en mulot en métamorphose au lieu de changer un rat en coupe.


2eme année :

A raté les calèches parce qu'elle s'était coincé les cheveux dans la banquette du Poudlard express.
A mis le feu à la bibliothèque en essayant de lancer un lumos.
Passage à l'infirmerie : bras cassé après être tombée dans les escaliers du deuxième étage... Jusqu'au rez de chaussée.
Passage à l'infirmerie : un crapaud s'était emmêlé à ses cheveux et elle avait essayé de le retirer avec la magie : deux points de suture.
A fait exploser son chaudron en potion, soumettant aux effets de sa potion de ratatinage huit de ses camarades.
A fait tomber le sapin de la grande salle sur la table des professeurs en lançant une part de gâteau au visage d'un de ses camarades, quelle a manqué.
Passage à l'infirmerie : tentative de vol sur balais soldée par une chute de 12m de haut, heureusement ralentie par un élève plus âgé.


3ème année :

S'est trompée de toilettes et est restée enfermée dans ceux des garçons par Peeves pendant 5h.
Passage à l'infirmerie : tête métamorphosée en citrouille géante.
Potion de vieillissement ratée, eut une barbe pendant trois jours.
Disparition pendant 48h. S'est perdue dans les cachots en retournant à sa salle commune.
A raté un sortilège qui lui a brûlé les cheveux, contrainte de les couper.
Passage à l'infirmerie : à subi un sort d'euphorie mal lancé et ne pouvait plus s'arrêter de rire tout en insultant tous ceux qui passaient.
A confondu un verracrasse et un serpencendre en cours de soins aux créatures magiques : à fait brûler la lisière de la forêt interdite.
Passage à l'infirmerie : œil au beurre noir après s'être battue avec un garçon qui avait voulu lui prendre sa part de tarte au chocolat.


4ème année :

A raté le dîner de répartition car elle jouait a la bataille explosive avec peeves qui refusait de la laisser partir si elle ne remportait pas la partie.
Passage à l'infirmerie : entaille de 20cm sur le bras pour avoir mal utilisé un sécateur en Botanique.
Passage à l'infirmerie : réaction inattendue après avoir ingéré la totalité d'une boîte à flemme en moins de trente secondes pour un pari.
S'est perdue en allant en dcfm, retrouvée dans un passage secret pourtant condamné. (On ignore comment elle y est entrée)
Passage à l'infirmerie : hypothermie pour être restée trop longtemps cachée dans un bonhomme de neige.
À raté un sortilège dans la volière, causant un enfumage des lieux et la fuite de trois des hiboux de l'école.
A obtenu son seul bon résultat en dcfm de toute sa scolarité : Optimal pour un travail concernant les loups garous.
Passage à l'infirmerie : dent cassée pour s'être battue à mains nues avec un gryffondor de dix sept ans qui se moquait d'un de ses camarades.
A causé un renversement de la hiérarchie au sein du groupe de niffleurs de Poudlard en rendant le plus faible du groupe deux fois plus gros (inexplicable)


5eme année :

S'est perdue dans le Poudlard express et s'est retrouvée enfermée dans un placard jusque-là inconnu. A été retrouvée par un camarade.
Passage à l'infirmerie : indigestion pour avoir mangé trop de dragées surprises pour un pari (890g de dragées)
Passage à l'infirmerie : chute sur une plaque de verglas, à dévalé toute la pente depuis les escaliers menant à l'entrée jusqu'au lac sur les fesses.
A fait brûler la robe de son professeur de potion en renversant son chaudron dont le contenu s'est enflammé.
Passage à l'infirmerie : transformée en hamster par une de ses camarades pendant un "duel" illégal.
Retenue pour avoir remplacé le jus de citrouille du matin par une potion d'haleine de chien.
Passage à l'infirmerie : brûlure au troisième degré en tentant de lancer un sortilège d'incendio.
Passage à l'infirmerie : s'est battue avec un camarade qui refusait de reconnaître le génie des farces et attrapes Weasley.
A transformé tout le couloir menant aux salles de potion en marécages pendant deux jours.
A raté le Poudlard express parce qu'elle s'était arrêtée à la gare pour examiner une plante. (Ramenée par transplanage)


6eme année :

A mis le feu au Poudlard Express en jouant à la bataille explosive sur une des banquettes du train.
Passage à l'infirmerie après avoir volé de l'alcool en cuisine : à défié peeves en duel et perdu.
A tenté d'intégrer l'équipe de Quidditch de sa maison mais à été refusée après avoir renvoyé un cognard dans le visage du capitaine d'équipe. (Non intentionnel)
A été retrouvée perchée sur un arbre du parc : avait tenté de voler seule pour prouver qu'elle pourrait le faire (échec)
Passage à l'infirmerie : à raté un sortilège cosmétique destiné à teindre ses cheveux et s'est retrouvée dotée d'épines de porc-epic.
A modifié l'apparence de la grosse dame avec un sortilège. Celle ci s'est cachée pendant des heures en refusant le passage à quiconque tant qu'elle n'aurait pas retrouvé son apparence.
A mis le feu à la grande salle en essayant de prouver qu'elle pourrait lancer un gémino aussi bien que n'importe qui (échec)


7eme année :

À fêté ses 18 ans dans la salle commune à grands renforts de boissons et de nourriture fournis par les elfes : la moitié de la maison était absente aux cours du lendemain matin.
A raté une potion poussos à qui a explosé au visage de ses camarades, leur faisant pousser des cornes et des griffes, ainsi que des écailles pour certains.
S'est perdue en allant en dcfm et à été retrouvée sur un escalier qui refusait de bouger et ne menait à rien.
Passage à l'infirmerie : à été dotée de fourrure multicolore qui changeait d'apparence après avoir ingéré une potion de régénération sanguine mélangée à un nougat neansang.
A insulté son professeur de potion devant toute l'école ("psychopathe des chaudrons avec l'empathie d'une moule cuite")
Passage à l'infirmerie : s'est pris la baguette d'un camarade dans l'œil après lui avoir lancé un expelliarmus en dcfm.
A changé le siège de son professeur de potions en sables mouvants
250eme passage à l'infirmerie, un record pour l'école. (Cause : passait au mauvais endroit au mauvais moment et a amorti la chute d'un élève de première année qui tombait de son balais)
A mis le feu au bureau de l'examinateur des ASPIC en essayant de lancer un lashlabask puis a détruit la plupart des notes du jury en essayant d'éteindre le feu avec un aguamenti.
A reçu la pire note de l'histoire de Poudlard en dcfm : troll.
Dernier passage à l'infirmerie pour sa scolarité à poufsouffle : s'est retrouvée dotée d'une main supplémentaire après avoir raté un gémino.



~Thème~  

 ~ Dialogues : ff9900 ~  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Elizabeth, Botaniste en devenir (en cours de bidouillages)   
Revenir en haut Aller en bas
 
Elizabeth, Botaniste en devenir (en cours de bidouillages)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» presentation de Claire Ophelie A . Delon : actrice en devenir (en cours)
» Pour devenir partenaire
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Carnets des ADEM-