AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Nous vous rappelons que les rp doivent faire 10lignes complètes, les mini-rp 5 lignes complètes + discours et qu'on ne poste
pas des messages incomplets ([en cours]) dans les zones rp. N'oubliez pas de poster un message si vous devez vous absenter.
Ouverture officielle du forum, aujourd'hui 8.11.2013! Toutes les fonctionnalités du forum sont disponibles!
Pensez à lire fréquemment les diverses annonces du staff, dont le règlement. Ils sont irrégulièrement mis à jour.
Nous n'acceptons plus les chats en familiers des élèves, les garous, les animagus dès la présentation ainsi que
les métamorphomages. On vous remercie d'avance pour votre compréhension. Pour plus d'information, consultez le staff.
Inscrivez-vous avec des pseudos CORRECTS, respectant le règlement du forum
à risque de voir vos comptes supprimés ! On vous remercie d'avance.
On a besoin de moldus, professeurs, commerçants et autres. Même si ce forum est quasiment centré sur Poudlard, il n'y a pas que des
élèves. N'hésitez pas à incarner AUTRE chose. Créatures fantastiques autorisées dans les limites
de cet univers (se référer à la fiche sur les créatures magiques) .
Souhaitez-vous aider notre communauté ?
Et bien, c'est très simple ! Vous pouvez Like notre page Facebook, voter sur nos top-sites ainsi que dans les annuaires (BBBA) se trouvant
sur la page d'accueil mais vous pouvez aussi contribuer à notre développement en achetant des crédits. Vous avez juste à envoyer un petit
sms~♪ Vous trouverez plus d'informations ICI dans cette rubrique. On vous remercie d'avance ♥️

Nous sommes actuellement en Dans la période de Mars 2016 à fin Mai 2016 !
La fiche Annexe des Nightmares a été mise en ligne !
N'hésitez pas à y jeter un coup d’œil et à nous contacter si besoin d'infos !
Nous avons besoin de vous !
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 
 Une nuit courte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilith Callaghan
avatar

Afficher infos

Messages : 21
Date d'inscription : 31/10/2017

MessageSujet: Une nuit courte   Jeu 9 Nov 2017 - 20:42
L’air était doux et sentait le muguet.
Un délicat soleil de printemps passait par les fenêtres, donnant à la pièce une température idéale.
L’endroit n’était animé que par les chants des oiseaux et la voix amusée d’une femme.

“ Ou es tu petit lutiiin ? Tu crois pouvoir te cacher de moiii ? “

Faufilée entre une étagère et un rideau, Lilith retint maladroitement un pouffement de rire. Alertée, la femme se faufila jusqu’à sa position et bondit pour la chatouiller.

“ Ah haaa ! Je t’ai trouvée petit lutiiin ! “

Lilith poussa des cris à mi chemin entre le rire et la fausse panique. Elle joua un instant à lutter contre son attaquante et à tenter de lui échapper. Mais celle ci l’enserra rapidement et fit semblant de la manger en émettant des grognements exagérés avant de lui faire un calin en riant. Rire que Lilith imita en répondant au calin.

“ Je t’aime maman. “ murmura t-elle affectueusement en se lovant contre le ventre de la femme.

“ Moi aussi ma puce. répondit celle ci en lui caressant les cheveux. Mais il faut que j’y aille maintenant. “

La fillette lui lança un regard effaré.

“ Hein ? Pourquoi ? “

La femme lui sourit et passa une main douce sous son menton avant de lui murmurer :

“ Maman doit brûler ma chérie. ”

Et avant que Lilith n’ait eut le temps de réagir, La femme recula d’un pas et s’embrasa de l’intérieur. Son sourire disparu dans un hurlement de douleur atroce, hurlement que Lilith reprit avec horreur.

“ Noooon !! “



Dans sa chambre du dortoir des filles, Lilith se redressa sur son lit en sursaut et en hurlant, le coeur battant à tout rompre, ses yeux dégoulinant de larmes.
Autour d’elle, des grognements étouffés lui parvinrent et une voix se mit à marmonner d’un ton fatigué non loin d’elle.

“ Grmgn… Liliiith… Il est tard, laisse nous dormir, recouche toi... Ça fait trois fois cette semaine… “

Sa camarade de chambre qui avait parlé se retourna sur son oreiller en soupirant d’un air mécontent alors que les autres filles grommelaient avec mécontentement.
De son côté, Lilith resta assise sur son lit le temps de reprendre son souffle et calmer le rythme de son coeur. Elle jeta un regard à sa voisine de lit qui lui avait parlé et essayait de retrouver le sommeil. Si elle n’était pas encore autant secouée par son cauchemar, sans doute aurait elle éprouvé du remord à les avoir toutes réveillées encore une fois. Mais là, elle avait juste envie de s’éclipser pour retrouver ses esprits.
Elle s’extirpa donc de son lit et se faufila silencieusement hors du dortoir. Dehors, elle emprunta le tunnel qui menait à la salle commune des Poufsouffles.
Depuis qu’elle avait entendu le choixpeau clamer le nom des jaunes et noirs alors qu’elle l’avait sur la tête, elle n’avait jamais regretté d’avoir été envoyée dans cette maison. Les blaireaux étaient soudés et toujours prêts à s’entraider et même si elle n’avait pour l’instant aucun vrai ami à cause de son tempérament réservé et craintif, elle se sentait bien parmi eux. Quand à la salle commune, elle l’avait aimée au premier regard. C'était comme un gigantesque terrier. Un terrier circulaire à taille humaine. Chaleureux et constamment éclairé d’une lumière douce jamais agressive, il lui donnait l’impression d’être cachée, à l’abris dans un nid douillet.
La petite albinos entra dans la salle principale des Poufsouffle, la plus grande du “terrier” et jeta un coup d’oeil aux fenêtres rondes nichées en hauteur. Vu la position de la lune dehors, on devait être en plein coeur de la nuit. Lilith se confirma cette impression en lançant un coup d’oeil à l’horloge présente dans la pièce : 01h07 du matin. Il était vraiment tard… Mais elle n’avait pas envie de retourner se coucher immédiatement. Son cauchemar était encore trop présent dans sa tête.
Persuadée d’être seule à cette heure avancée de la nuit, la première année s’approcha de la cheminée où des braises finissaient de se consumer lentement, émettant une douce lueur orangée sur le tapis. Elle s’assit devant l'âtre à même le tapis et prit enfin le temps de nettoyer son visage mouillé de larmes à grands revers de manches de sa robe de chambre.
Puis elle replia ses genoux contre sa poitrine et ferma les yeux, appréciant la douce chaleur des dernières braises, essayant de faire le vide dans son esprit instable, sans remarquer qu’elle n’était pas la seule à profiter de la salle commune en pleine nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim Landers
Petit chaton roux
avatar
Petit chaton roux

Afficher infos

Messages : 703
Date d'inscription : 17/10/2014
Âge : 16

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année, Poufsouffle
Argent Argent: 7000 gallions
Points Points: 483

MessageSujet: Re: Une nuit courte   Ven 10 Nov 2017 - 22:58
Il faisait froid. Très froid. Il faisait nuit aussi. Très nuit. Mais il n'y avait personne. Absolument personne dans la salle commune. Bon après, il était tard, le couvre feu était passé depuis un petit moment. Mais Nim, cachée dans le haut fauteuil qui faisait face à l'âtre, ne rejoignit pas sa chambre et son lit douillet. Par contre, elle était en pyjama. Elle aimait bien être en pyjama. Ce soir elle avait envie de voir si quelques Salamandres ne se baladeraient pas dans le feu de la salle jaune. Elle avait prit un roman et un chocolat chaud. Un plaid aussi et une peluche que lui avait fait Pamona, son meilleur ami. Elle ne la quittait plus cette peluche, elle l'aimait beaucoup trop. Une douceur bienvenue accompagnait toujours le petit objet. C'était un protecteur nocturne.

Tout le monde avait donc quitté la salle commune, laissant le crépitement du feu comme fond sonore. La petite rouquine était contente parfois d'être un petit peu petite pour son âge, elle pouvait se fondre dans le décors, elle pouvait disparaître derrière le dossier de se fauteuil pour fixer les flammes. Leur danse lui rappelait la toute première fois qu'elle avait vu un lézard de feu. Elle ne gardait qu'un sublime souvenir de ce jour. Il était le début du voyage, elle avait trouvé un but. Elle sourit en se rappelant de ce jour. Sa mère était tellement excité, son père tellement fière. Et Seyn tellement heureux. C'était une belle journée. Des fois, avant, elle se disait qu'elle aurai bien aimé garder une petit cicatrice du eu qui l'avait brûler ce jour-là, comme un tatouage mais depuis sa rencontre avec l’hippogriffe, elle ne regrettait plus. Elle savait qu'elle en aurait encore beaucoup des cicatrices. Celles de son dos étaient enfin refermé, elle avait retrouvé toute sa mobilité. Elle sourit encore un petit peu plus en scrutant le feu. Elle savait que les reptiles ne se montrent que très rarement dans l'école, elles savent à quel point les élèves sont curieux, mais la poufsouffle est patiente et optimiste. Toujours, alors elle regardait les flammes. Mais quand minuit sonna, elle se lassa. Son chocolat était froid et elle se mit à sa lecture. Elle se dit que le sommeil pouvait bien la prendre sur ce fauteuil, elle était bien installé et personne d'humain n'était dans les parages, justes de plantes. Les pages défilèrent, l'histoire se déroulait et le temps ne se comptait plus. Le héros allait retrouvé ses souvenirs et la fin était proche.

Mais un bruissement se fit entendre, une planche de bois craqua. Nim releva le nez de son bouquin et jeta un œil aux braises mourante. L'air s'était encore refroidie, elle n'avait pas prit soin du feu. Les pages l'avaient absorbées. Elle regarda cependant une fillette aux beaux cheveux blancs passer devant elle sans la remarquer. La rouquine se garda de tout commentaire, elle ne fit pas un bruit et observa la jeunette s'installer sur le tapis et essuyer son visage. Avait elle pleurer ? Complètement perdu dans ce genre de situation, elle ne su pas comment réagir. Puis finalement elle se rappela de Nocta. Une ombre de tristesse passa sur son visage. Elle n'aimait pas voir les gens pleurer.

Doucement, sans un bruit, elle fit glisser ses pieds de sous le plaid pour les poser sur le sol. En silence, elle s'assit sur le tapis et posa ledit plaid sur les frêles épaules de sa camarade de maison. Enfin, d'une voix douce, elle souffla :

-Est ce que ca va ?
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elian.eklablog.fr/
Lilith Callaghan
avatar

Afficher infos

Messages : 21
Date d'inscription : 31/10/2017

MessageSujet: Re: Une nuit courte   Dim 12 Nov 2017 - 17:09
Lilith était tant plongée dans ses pensées qu’elle ne perçut pas la poufsouffle se rapprocher d’elle. Il faut dire que celle ci fit preuve d’une impressionnante discrétion pour se glisser sur les planches de bois qui formaient le sol jusqu’au tapis devant la cheminée. Ce n’est que lorsqu’elle sentit quelque chose se poser sur ses épaules que la fillette se rendit enfin compte qu’elle n’était pas seule à veiller si tard.
La surprise la fit sursauter et elle tourna si vivement la tête sur le côté qu’elle s’en fit mal au cou. Ses yeux gris aux pupilles agrandies par la stupéfaction se fixèrent sur le visage d’une jeune fille qui s’était accroupie à côté d’elle.

“ Est ce que ça va ? ”

C’était une camarade de poufsouffle que la petite albinos se rappelait vaguement avoir aperçu à leur table une fois ou deux. Elle avait de beaux cheveux roux flamboyant coupés courts et un regard d’émeraude brillant. Son visage était orné d’une ligne de petites tâches de rousseurs qui traversait son nez de part et d’autre. Au delà de sa surprise et sa timidité, Lilith se sentit également fascinée par cette tête si colorée maintenant qu’elle la voyait de près pour la première fois.
Elle mit néanmoins un certain temps à répondre, figée par une crainte réflexe. Son regard passa du visage de la fille au plaid qu’elle lui avait placé délicatement sur le épaules comme un signe de réconfort. Puis elle revint vers sa camarade et finalement hocha la tête de haut en bas dans un mensonge plutôt malhabile. D’autant plus que, même si elle avait essuyé ses joues, ses yeux étaient toujours rouges et ses yeux humides, trahissant ses anciennes larmes.
Mais s’il fallait bien lui reprocher quelque chose, c’est que la fillette ne parlait pas beaucoup de ses cauchemars, à ses compagnons de maison tout comme au psychologue qu’elle voyait une fois toutes les deux semaines. En fait, elle ne parlait pas beaucoup tout court.
Néanmoins, en passant ses doigts fins sur le plaid qui couvrait son dos à présent, elle se sentit étrange. Comme réconfortée sans trop savoir pourquoi. Alors en remontant de nouveau les yeux vers la jeune rouquine, elle voulut faire un effort.
Ouvrant, la bouche, elle tenta de prononcer quelques mots. Cependant le manque d’habitude et le malaise transforma sa voix en un petit son aigu et étouffé. La petite poufsouffle se sentit aussitôt parfaitement ridicule et ses joues se parèrent de deux légères taches rouges.
Frustrée par son échec, elle rouvrit la bouche et retenta sa chance :

“ ...erci... ” articula t-elle d’une petite voix.

Elle plongea alors ses yeux d’argent dans ceux, si verts et fascinants, de sa camarade, arborant l'un de ces regard intense dont elle avait le secret. Ce même regard qui, souvent, mettait involontairement mal à l'aise les adultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim Landers
Petit chaton roux
avatar
Petit chaton roux

Afficher infos

Messages : 703
Date d'inscription : 17/10/2014
Âge : 16

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année, Poufsouffle
Argent Argent: 7000 gallions
Points Points: 483

MessageSujet: Re: Une nuit courte   Mar 21 Nov 2017 - 18:55
Un petit sourire doux était accroché aux lèvres de la roussette, un sourire doux et qui se voulait rassurant. Elle observait l'argent des cheveux de la cadette, elle n'y avait encore jamais vraiment fait attention. C'était Nim après tout... Les gens, elle n'y prête pas tout de suite un regard attentif. Pourtant, un visage angélique comme le sien et une chevelure lunaire, ca ne se laisse pas oublier. Ca se remarque. Mais non, Nim ne remarquait pas grand chose en dehors de son petit monde. Petit monde qui tendait à s'agrandir. La rouquine s’assit plus confortablement sur le tapis chauffé par le feu de cheminée. Elle déplia les jambes et approcha ses pieds nus le plus proche possible des flammes, elle soupira d'aise en sentant la chaleur remonter le long de ses jambes. Un silence confortable s'installa, du moins du point de vu de la rouquine. Elle ne forcera personne à parler, elle se concentra sur l'âtre pour que la cadette ne se sente pas observer. Elle la laissa sécher ses larmes et se reconstruit doucement. Nim n'est pas à l'aise avec les mots, pas pour le réconfort, enfin, c'est ce qu'elle pense. Et puis, si elle avait été à la place de la jolie albinos elle préférerait qu'on agisse comme ça aussi. Le silence léger est un baume doux et réparateur. La sagesse n'est pas que dans les mots et la compassion encore moins. Le réconfort ne se parle pas toujours.

Elle se concentra sur la cadette quand celle-ci tenta de prononcer quelque chose. Son sourire se fit encore un petit peu plus doux, comme encourageant. Et il s’agrandit quand un son de remerciement s'éleva dans l'air. L'albinos plongea un regard intense dans le vert forêt et Nim ne sut pas trop quoi faire de plus. Elle ne sut pas vraiment quoi dire. Mais un éclair de génie le lui apprit.

Elle leva le doigt en l'air comme pour dire « attend moi » et se leva. Elle revint quelques instant plus tard avec deux tasses fumantes. Elle en tendit une à la jeune fille.

-C'est un chocolat chaud, je trouve que c'est le meilleur remède contre les mauvaises nuits. Et puis, le chocolat c'est bon.

Elle sourit d'autant plus en se replaçant correctement sous le plaid.

-Je m'appelle Nim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elian.eklablog.fr/
Lilith Callaghan
avatar

Afficher infos

Messages : 21
Date d'inscription : 31/10/2017

MessageSujet: Re: Une nuit courte   Sam 25 Nov 2017 - 15:12
Sa reconnaissance, bien que maladroite verbalement, fut accueillit par un sourire plein de douceur.
Lilith ne sut pas si c’était le silence qui suivit ou son regard intense, mais son ainée parut indécise quand à la conduite à adopter par la suite. Du moins, pendant un court instant. Car elle leva alors son index dans un signe invitant à la patience et se leva pour s’éloigner rapidement. La petite albinos la regarda quitter la pièce avec curiosité, intriguée par sa réaction soudaine.
Restée seule, elle replongea dans la contemplation des braises rougeoyantes, le regard perdu dans ses pensées. Ses mains resserrèrent par réflexe le plaid autour de ses épaules. Elle se sentait… bizarre, taraudée entre son cauchemar toujours ancré dans son esprit et le geste de réconfort de sa camarade de maison qui l’avait frappé malgré son renfermement.
Ce n’était pas vraiment voulu si elle se fermait ainsi au contact. Elle n’était pas certaine elle même de la raison qui la poussait à se montrer si difficile à aborder et l’empêchait de parler correctement la plupart du temps. Pourtant ce n’était pas faute de vouloir nouer des liens, elle regardait même souvent avec curiosité, et une certaine pointe d’envie, ses camarades de première année parler, rire et s’amuser ensemble.
Lilith se ramassa un peu plus sur elle même. C’était comme si quelque chose la bloquait, comme des noeuds dans son esprit qui l’empêchait de réagir correctement face à autrui. Comme un voile épais devant ses yeux qui lui faisait voir tout le monde comme une potentiel menace. D’un autre côté, elle avait vu la cruauté humaine lorsqu’elle se déchaînait dans toute sa force. De la part des autres, mais aussi d’elle même.
La fillette frissonna et plongea sa tête dans ses genoux. Jusqu’à ce qu’un léger craquement du plancher derrière elle la fasse se redresser.
La jeune fille rousse était revenue, toujours souriante et portant une tasse dans chaque main. Elle se rapprocha de la petite albinos et lui tendit l’une des tasses. Lilith s’en empara doucement et avec curiosité.

“ C'est un chocolat chaud, précisa la rouquine, je trouve que c'est le meilleur remède contre les mauvaises nuits. Et puis, le chocolat c'est bon. ”

La première année observa le liquide châtain tournoyer dans sa tasse. L’odeur sucrée et alléchante qui s’en dégageait raviva un souvenir dans sa mémoire troublée : elle revenant d’une escalade endiablée des arbres du jardin, les genoux écorchés par une chute, pleurnichante ; une femme douce et belle la prenant dans ses bras, puis l’installant à une table avant de lui servir un chocolat chaud qui lui redonnait le sourire à la première gorgée, lui faisant oublier tous ses soucis comme par magie.
Plongée dans ses pensées, Lilith ne remarqua qu’au dernier moment que la jeune fille à la chevelure flamboyante s’était glissé à côté d’elle sous le plaid. Ce constat lui fit ouvrir des yeux ronds de surprise lorsqu’elle la regarda de nouveau, ne sachant que dire.

“ Je m'appelle Nim. ”

La petite albinos l’observa, indécise. Puis finalement, son esprit tortueux accepta ce contact inattendu et elle répondit du voix plus claire que précédemment, quoique toujours discrète :

“ Lilith… Je m’appelle Lilith. ”

Toujours indécise sur la conduite à adopter - c’était la première fois qu’elle acceptait un tel contact physique depuis son départ du manoir - elle reporta son attention sur le contenu de la tasse. Après quelque secondes de contemplation, elle se décida à approcher le récipient de son visage et en bu une gorgée. Le liquide chaud lui brûla la langue, mais une fois sa grimace passée, elle se sentit rougir de plaisir en sentant son goût sucré et réconfortant. Elle souffla dessus et en bu directement trois autres gorgée.
Comme l’avait prédit Nim, l’effet de ce remède maison fut immédiat et Lilith sentit ses cauchemars s’effacer, comme balayés par la boisson chocolatée. Lorsqu’elle releva les yeux vers son ainée, un sourire, timide mais bien présent s’étirait sur les coins de ses lèvres. Scène qui devenait assez amusante si on prenait en compte les “moustaches” formées par le lait au dessus de sa bouche.
Elle ne dit rien, mais son regard exprima toute la reconnaissance qui n’aurait pas pu passer par des mots. Elle avala à nouveau un peu de chocolat chaud et secoua la tête en sentant ses mèches de cheveux blancs qu’elle ne coiffait jamais tomber devant ses yeux. Elle en attrapa une et l’observa quelque seconde, pensive. Puis son regard se porta à la chevelure rousse. Elle aurait donné n’importe quoi pour avoir cette belle couleur flamboyante plutôt que ses cheveux gris et mornes. Elle continua de fixer sa camarade de maison avec intensité et fascination avant de prendre la parole d’un coup :

“ Dis Nim, tu crois qu’on a ce qu’on mérite ce qui nous arrive dans notre vie ? “

Cette question étrange et pourtant posée avec le plus grand des sérieux fut suivit par une contemplation songeuse de la mèche de cheveux blancs qu’elle tenait toujours entre ses doigts. Puis, comme si elle en avait oublié sa première question, elle enchaîna presque immédiatement comme si parler avait soudain débloqué sa voix fluette :

“ Toi aussi tu fais des cauchemars ? ”

Remise du choc de son rêve, elle s’interrogeait enfin sur la présence de la rouquine à cette heure de la nuit. Non pas qu’elle s’en plaigne à présent. Le contact accepté, elle se sentait presque… rassurée par la présence de l’ainée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim Landers
Petit chaton roux
avatar
Petit chaton roux

Afficher infos

Messages : 703
Date d'inscription : 17/10/2014
Âge : 16

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année, Poufsouffle
Argent Argent: 7000 gallions
Points Points: 483

MessageSujet: Re: Une nuit courte   Lun 27 Nov 2017 - 22:13
Un discret signe de tête de la part de Nim approuva quand la tasse chaude se transvasa d'une main à l'autre. Elle était contente que la petite ne la repousse pas . La rouquine avait clairement violé son espace vital et elle s'était installé, comme si de rien n'était. Elle pense à Nocta et se dit que celle-ci n'aurai jamais apprécié et l'aurai immédiatement repoussé. Elle poussa un petit soupir intérieur. Nocta lui manquait on dirait. Mais ce n'était pas le sujet, le sujet s'était cette petite poufsouffle qui ne dormait pas et qu'elle avait vu pleurer. La gamine se demanda un instant si c'était pas son destin de réconforter les gens qui pleure. Ca avait en tout cas été souvent le début de quelque chose. Mais encore une fois elle digressait, elle se reconcentra juste à temps pour entendre le prénom de la petite albinos : Lilith. La rouquine sourit, c'est un joli prénom, elle aimait bien. Elle regarda, couvant du regard sa camarade de maison, savourer le chocolat. Un petit rire lui échappa quand Lilith lui sourit avec une petite moustache de lait chaud, c'était vraiment mignon. Et puis le cadette se perdit à observer Nim en jouant avec ses cheveux, sans rien dire. Au bout de quelques secondes, la rouquine se senti un tout petit peu gênée, elle pencha la tête sur le côté en espérant faire réagir son interlocutrice, son sourire doux ne quittait pas ses lèvres. Et finalement l'albinos, pensive, reprit la parole.

La question de l'enfant prit Nim au dépourvu. Elle n'en savait fichtre rien. Elle se mit à penser à ce qui lui était arrivé et elle frissonna, sa cicatrice avait enfin arrêté de lui faire mal mais elle restait sensible. Elle espérait de tout son cœur qu'elle ne méritait pas les cicatrices passées et futures. Mais elle se rendit compte que Lilith pensait à autre chose, elle regardait ses cheveux, peut-être que c'était ce qui la tracassait. Mais la cadette enchaîna sur une autre question. Les Cauchemars. Là aussi Nim eut un petit frisson. Elle en avait eu quelques uns après son passage à l'infirmerie mais maintenant ça allait mieux et puis, hormis cet incident l'an passé, elle n'avait pas eu une vie difficile.

-Je ne pense pas que nous méritons ce qui nous arrive quand ce n'est pas une conséquence direct de nos actes. Je me dis juste que hum … Ca devait arriver. Tu ne penses pas ?

Elle sourit un petit peu plus.

-Et oui, j'ai fait des cauchemars, c'est pour ça que tu t'es réveillée ? Tu faisait un cauchemar ? On m'a toujours dit que pour ne pas le refaire, il faut le raconter …. je sais pas si c'est vrai mais hm … Si tu veux essayer, je suis là.


Un rayon de Soleil en hiver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elian.eklablog.fr/
Lilith Callaghan
avatar

Afficher infos

Messages : 21
Date d'inscription : 31/10/2017

MessageSujet: Re: Une nuit courte   Mer 13 Déc 2017 - 6:25
La surprise se peignit sur le visage de Nim lorsque la question s’échappa presque des lèvres de la petite albinos, suivie par une autre sur ses cauchemars.
La rouquine prit quelques secondes de réflexion silencieuse, que Lilith utilisa pour la fixer avec intensité, curieuse.

“ Je ne pense pas que nous méritons ce qui nous arrive quand ce n'est pas une conséquence direct de nos actes. répondit enfin la jeune fille de Poufsouffle, se concentrant sur la première question. Je me dis juste que hum … Ca devait arriver. Tu ne penses pas ? “

Lilith continua de la fixer sans ciller, mais son regard d’argent se perdit dans le flou de ses pensées.
Ça devait arriver ? Tout ça… Les coups de lame, la pièce grise, sa mère… Tout devait arriver ?
Lilith se demanda si quelqu’un décidait de tout ça, comme un conteur qui guiderait chacun des évènements vécus par ses personnages. Si c’était le cas, elle le trouvait vraiment cruel…
Mais la réponse de Nim la faisait réfléchir. Elle même sentait cette culpabilité qui la rongeait. Si elle n’avait pas eut ces cheveux blancs, sa mère serait elle encore là ? Son ainée semblait affirmer que tout ça serait arrivé quoiqu’il se passe. Si elle n’en était pas sûre encore, Lilith sentait que cette affirmation la faisait réfléchir.
Nim la sortit de ses pensées en répondant à sa seconde question, affirmant que parler de son cauchemar pouvait l’aider à ne plus le refaire. La petite Poufsouffle la fixa encore quelques instants.
En parler. L’homme à la robe blanche qu’elle allait voir une semaine sur deux lui avait dit la même chose. Mais elle il lui sortait toujours des tas de mots compliqués et lui parlait comme à un enfant étrange. Elle n’avait du coup jamais fait de réel effort pour lui répondre. Mais Nim, elle, parlait avec douceur et ne la forçait à rien.
Lilith détacha enfin ses yeux de la rouquine pour les plonger dans les braises rougeoyantes de l’âtre. Raconter ses cauchemars pour ne plus les refaire… Ça paraissait trop facile, mais ça avait quelque chose de magique qui lui donnait envie d’y croire. Et puis tout était magique ici, à Poudlard. Alors pourquoi pas ?
Elle hésita encore quelques secondes, murée dans un silence qui ne semblait pas pouvoir se rompre. Pourtant, contre toute attente la fillette rouvrit soudain la bouche :

“ Des fois… Les gens brûlent quand je ferme les yeux. “

Sa phrase était tombée comme un couperet. La petite albinos serra davantage ses bras autour de ses genoux. Son regard s’était peint d’une lueur étrange.

“ Et ils crient, ils ont mal, même si je leur dis d’arrêter. Je veux pas leur faire de mal… Mais ils brûlent quand même. ”

Un lourd silence accueillit ses paroles.
Lilith se recroquevilla un peu plus sur elle même et enfoui son visage entre ses genoux.
C’était la première fois qu’elle parlait de ses cauchemars à quelqu’un, et pourtant elle ne se sentait pas plus soulagée pour autant. Elle ressentait juste… comme un sentiment de honte et de crainte. De crainte vis à vis de la réaction de sa camarade, si compatissante jusqu’à présent.

HS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nim Landers
Petit chaton roux
avatar
Petit chaton roux

Afficher infos

Messages : 703
Date d'inscription : 17/10/2014
Âge : 16

Dossier
Statut Statut: Elève de 4° année, Poufsouffle
Argent Argent: 7000 gallions
Points Points: 483

MessageSujet: Re: Une nuit courte   Dim 4 Fév 2018 - 17:40

Nim n'avais pas l'habitude d'être observé aussi longtemps, aussi profondément et les regards que la petite albinos lui offrait la ramenait quelques années en arrière, quand elle était à sa place. Oh bien sûr, elle n'avait jamais fait de cauchemars capable de la faire hurler en pleine nuit et de la tirer de ses draps doux et chauds pour se retrouver devant la cheminée assise sur un tapis pour parler avec une inconnue. Mais elle sentait une certaine solitude dans ces grand yeux rouges qui la fixait. Et ca, la rouquine connaissait. Et, en bonne pouffy qu'elle était, elle ne voulais pas laisser cette solitude s’imprégner. Nim avait palier à ce petit problème en s'entourant à merveille. Ses amis se comptaient sur le doigts d'une main mais Eileen, Aiden et Pamona avaient éclaircie son monde. Et Nocta l'avait élargie.

Et c'était ce que Nim voulait apporter ce soir à sa cadette. De la chaleur et de la lumière. Elle n'était pas sûre de réussir mais au moins, elle aura essayé. La petite Albinos replongea son regard dans les braise pendant que Nim conservait un petit sourire engageant. Mais quand la petite phrase de sa cadette brisa le silence, la rouquine ne pu empêcher son visage de se peindre de surprise. Une surprise blesser et attristée. Comment est ce qu'on pouvait rêver régulièrement de ça ? C'était horrible. La Salamandre avala difficilement sa salive, les larmes envahirent doucement ses yeux. Elle ne savait pas quoi dire devant tant de détresse. Peut-être que les mots étaient inutile. Alors elle ne brisa pas le silence lourd qui s'était installé. Elle choisi de se rapprocher physiquement de la petite.

Elle se hissa sur ses genoux et vint enlacer Lilith. Elle passa ses bras autour de son dos et de ses genoux puis vint poser un léger baiser sur ses cheveux blancs avant de poser doucement sa joue sur le haut de la tête blanche. Elle ne savait pas quoi dire... Est ce qu'il y avait quelque chose à dire ? Non. Les mots ne pouvaient rien faire. Pas ici.

Nim ne s'attendait pas à une telle violence, elle ne l'avait jamais vécu et ne la souhaiterait même pas à son pire ennemi -qui n'existait bien évidement pas.

Elle resserra un petit peu plus son retreinte contre sa cadette et souffla « Je suis désolée »

Ce ne sera jamais assez mais c'était tout ce qu'elle avait trouvé ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elian.eklablog.fr/
Contenu sponsorisé

Afficher infos


MessageSujet: Re: Une nuit courte   
Revenir en haut Aller en bas
 
Une nuit courte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nuit allait être courte. (X) [Terminé]
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» La nuit, même si on est nyctalope, peut être dangereuse... [PV Gïlh'Or]
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Salle commune des Poufsouffles :: Salle commune-